Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 11:45

P1000239

J'apprends tout le temps.

En permanence, des gens, de mes amis, de Carole et même de mes enfants.

Ils m'ont appris beaucoup. Et plus ils grandissent, plus ils m'apprennent des choses. Ce qui est drôle c'est que Tristan m'apprend autant que Louise m'a appris, ils sont très différents et nous empèchent de nous reposer sur nos acquis. Chaque jour avec eux est une aventure.

En fait cela ne s'arrête jamais. Je suis content que ma vie ne soit pas un train train. Je ne le supporterais pas. La pire chose je crois, c'est le confort d'une petite vie rangée. Dans ce confort là on finit par ne plus faire d'efforts et par ne plus regarder ceux qui nous entourent que comme des meubles ou des acquis. Et un jour on se réveille et les meubles ne sont plus là et on se rend compte de leur importance.

C'est pour ça qu'il ne faut rien considérer comme acquis. Je connais des mères qui se retrouvent seules parce qu'elles ont cru que leurs enfants leur appartenaient et qui ont oublié qu'ils étaient avant tout des individus qui, un jour, en ont eu marre d'être étouffés ou ignorés ou manipulés. Je ne veux pas faire la même chose avec mes enfants, ni avec les gens qui me sont chers. 

L'amour et l'amitié ont ceci en commun qu'ils doivent être entretenus. J'ai la chance de connaître des gens formidables qui font que ma vie évolue, qui me montrent des choses que je ne voyais pas. C'est bien de changer en fait, ça nous empêche de devenir vieux. Nos enfants nous vieillissent déjà assez comme ça.

Ne rien considérer comme acquis, c'est ce qui me semble la chose la plus importante en ce moment, essayer de se renouveler pour pouvoir continuer et grandir encore un peu. Retrouver cette petite part d'incertitude qui donne envie de faire les choses avant qu'il ne soit trop tard. Surprendre Carole et les enfants. J'ai été père assez tard, ce n'est pas une raison pour que mes enfants me considèrent comme un pépère plus tard.

Je l'ai déjà beaucoup dit ici, mais j'ai de la chance. Toute ma vie est une succession de coups de bol. Encore maintenant, je continue à croiser des gens qui me surprennent, qui me font me dire que je ne sais rien et qu'il me reste tant de choses à apprendre. La vie me donne plein de belles choses, et quand je crois avoir tout ce que je pourrais avoir, elle me montre que non, qu'il y a toujours plus. Qu'on peut toujours aller plus loin et que rien n'est figé.

C'est un peu comme si chaque fois que j'avais la certitude d'être arrivé, on me faisait franchir une nouvelle étape. En fait, on ne devient vieux que quand on abandonne, qu'on cesse d'ouvrir les yeux sur le monde pour les refermer sur soi.

Moi je croise des gens qui m'ouvrent les yeux, l'esprit et le coeur, c'est en cela que j'ai de la chance. Celle de tomber sur les personnes qu'il faut au bon moment, pour me montrer la route vers la prochaine étape. Des personnes qui ont un regard qui me fascine pour voir le monde comme je ne le voyais plus ou comme je ne l'ai jamais vu. Je ne sais pas si tout le monde vit des choses comme ça ou si c'est juste moi qui ai de la chance. Quand quelqu'un me montre combien ce que j'ai est fragile, combien il est important de prendre soin des gens qu'on aime.

Un jour je pense que je devrais remercier toutes ces personnes, d'une façon ou d'une autre, même celles que j'ai ou que j'aurai perdues de vue. Histoire de leur dire que sans elles je n'aurais pas avancé. Je sais bien que cela ne se fera jamais et que les gens que l'on perd de vue, on ne les retrouve plus tout à fait. En fait c'est comme la chanson "on ne dit jamais assez aux gens qu'on aime qu'on les aime". Quelquefois on ne le dit même pas du tout par peur ou par pudeur. Et il y a tellement de gens à qui je devrais dire ça. Mais bon, je ne vais pas tomber dans le sentimentalisme quand même.

Voilà, un article un peu à part comme ça. Pour les gens à part qui peuplent mon univers présent, passé et futur. Le prochain, je vous promets, je le fais drôle et cruel, comme vous aimez.

La vie est vraiment sympa avec moi, elle a juste un sens de l'humour assez particulier par moments. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

andrea 21/04/2011 09:08



preum's!!!!!!!!


 


ouais c'est vrai t'as trop de la chance quoi!!! tu m'en donnes un peu ?? ^^



Jo 21/04/2011 16:54



Ben je suis là. :)


 



Présentation

  • : Le blog de Tristan
  • Le blog de Tristan
  • : Né le 26/08/2009 à 11h25
  • Contact

Bonjour et bienvenu

Tristan, c'est mon fils, il est né le 26 aout 2009. Il a une soeur, Louise, née en avril 2006

Petites chroniques  de la vie de papa.

je vous souhaite bonne lecture.

Si ce blog vous plait, vous pouvez vous tenir au courant des nouveaux articles en inscrivant votre mail dans la case "Newsletter"

Recherche

Mails

Pour joindre Georges : g.boffi@free.fr

Articles Récents

  • Monologue du Génie
    La vie de génie dans une bouteille est plutôt tranquille. Évidemment, il ne faut pas avoir besoin d’une vie sociale exaltante. Pas question de soirées entre amis ni de folles virées à travers la ville, passant de bars en boites de nuits. Contrairement...
  • Dans mes bras
    Tu ne te souviens pas du nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras. Du jour de ta naissance à peine libéré de ton cordon à tes cauchemars qui me font me lever au milieu de la nuit. Des soirées à chercher ton sommeil de bébé aux câlins qui nous font...
  • Et gronde l'océan du monde
    Quand je te regarde mon amour, petite fille blonde aux yeux clairs, quand je te regarde, je vois un bébé face à l’océan. Les vagues gigantesques du monde qui vient, pleines du bruit et de la fureur d’une humanité malade. Ces rouleaux qui broient même...
  • Juste écrire
    C’est drô le comme il suffit d’un rien parfois. Juste une phrase lu sur le net ou dans un livre, un déclic et tu te dis que tu as envie d’écrire. Écrire c’est difficile mine de rien, c’est épuisant, vidant. C’est quelques fois comme si on s’écorchait...
  • A pleines dents
    Tristan a mordu un camarade l’école. Alors, que les choses soient claires, je ne lui en veux pas fondamentalement pour ça. D’accord, ce n’est pas sympa, cela ne se fait pas de mordre les autres, il faut le disputer pour le principe, le punir si nécessaire...
  • Les dinosaures ont disparus
    C’est le cycle de la vie, les dinosaures s’éteignent. Louise les délaisse petit à petit, au point qu’ils ont quasiment disparu de ses jeux et de ses lectures. Ils sont remplacés par les licornes et les chevaux. Après en avoir discuté avec d’autres parents,...
  • Les seconds seront...les seconds.
    Pas facile d'être le second. J’ai toujours eu l’impression de comprendre Louise, j’ai commis des erreurs, trop stimulé son petit cerveau je crois, mais on veut toujours faire bien pour le premier enfant. Et puis, le premier enfant et toujours le centre...
  • Qu'il était beau mon moyen-âge
    C’est bien d’être entre mecs. Enfin bon, on ne passe pas notre temps à parler foot et politique comme le font la plupart des mecs. Tristan n’en est heureusement pas encore à ce moment de sa vie. Non, il parle plutôt de jeux, de dessins animés, de chocolat...
  • Seul avec Papa
    Les filles sont parties. Hé oui, cette semaine, Carole et Louise sont en classe découverte. Cinq jours loin de la maison. Me voilà donc tout seul avec mon fils. Je ne suis pas sûr que Carole se rende compte à quel point c'est dangereux d'avoir fait ça....
  • Tristan, il faut qu'on cause.
    Bon, nous y voilà. Je vous avais expliqué les déboires de Tristan avec l’autorité scolaire qu’est sa maitresse en titre. Bon, je ne peux pas juger, n’étant pas présent, si c’est la maitresse qui déteste mon fils ou si c’est mon fils qui a, par moments...