Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 16:15

PICT1191

Bon, Noël est passé.

Ça, c'est fait. Les enfants ont été pourris de cadeaux, nous on a pris dix kilos et on a maintenant plein de choses à vendre sur Priceminister pour payer nos prochaines vacances.

Louise et Tristan sont crevés, ils se sont couchés tard, ils n'ont pas beaucoup dormi. Il faut dire qu'on est plus cool avec eux au moment de Noël, on relâche les rennes. On les laisse un peu plus tranquille, vu qu'il parait que c'est leur fête. Total, ils sont perturbés dans leur rythme, ils sont fatigués donc ronchons. Et avec papy, mamie qui disent : "non, mais laissez-les c'est Noël ! Nous on vous laissaient tranquille quand vous étiez petits"...Ouais, on voit ce que ça a donné !.

Et à l'horizon, se profile la saint Sylvestre.

Alors autant pour Noël, c'est bien d'avoir des enfants, de voir leurs petits yeux se mettre à briller au moment de déballer les cadeaux. De les voir jouer une première et dernière fois avec ses trucs offert par Tatie Jocelyne et qu'on va s'arranger pour perdre sur le chemin du retour ou pour casser accidentellement "qu'est ce que je peux être maladroit, je suis désolé, elle l'aimait bien pourtant ce...truc là !".

Autant pour nouvel an les enfants sont un peu un boulet. Nouvel an c'est la fête des amis, c'est la beuverie de l'année, là où on est copain avec tout le monde du moment qu'il y a un truc à boire. C'est le moment où on se retrouve avec des gens dont on ne se souviendra plus tellement on aura bu. C'est le moment où on va faire des choses sous l'emprise de l'alcool qui nous poursuivront pendant des décennies. De toute façon, il y a toujours un type qui immortalise d'une façon ou d'une autre tes pires moments de honte dans ses cas là. C'est lui qui dans quelques jours te montrera les photos ou le film de tes exploits en caleçon debout sur la table de la cuisine ou qui te reparlera de cette fille à qui tu as fait du gringue toute la nuit, tel le lourdingue moyen, fille dont tu ne te souviens pas, dont tu ne connais même pas le prénom et que tu n'es même pas sûr que quelqu'un connaissait. Et c'est là que tu comprends pourquoi ta femme fait un peu la tête depuis nouvel an (toi, qui pensait que c'était parce qu'elle trouvait qu'elle avait pris trop de poids pendant les fêtes et que ça la travaillait, te voilà moins rassuré).

Au nouvel an, on est tous amis. On est tous content que l'année s'achève parce que ce n'était pas une super année et qu'une nouvelle commence, porteuse de tous nos espoirs éthyliques et de nos rêves embués. On a besoin de ça, de ses moments porteurs d'espoir de ces fin de cycles qui annonce des lendemains qui chanterons (on les prend, les lendemains qui chantent, même si ils chantent faux, on les prend). C'est un besoin viscéral, si nous n'avons plus d'espoir, nous n'avons plus de raison d'être. Et la nouvelle année et un des plus gros porteurs d'espoir. On sait que rien ne changera vraiment, on sait que tout ne s'arrangera pas d'un claquement de doigt, mais on espère.  C'est comme jouer au loto, on sait qu'on ne gagnera pas, mais on sait aussi qu'on a une chance infime de gagner, alors on y croit et on joue. Sans l'espoir, la Française des jeux ferait faillite.

Au réveillon on a tendance, il faut bien le dire à ne penser qu'a soi. C'est un des rares moments dans l'année, et pour certain le seul, ou on peut se lâcher, se laisser aller et faire la fête. Et c'est vrai que quand on se lâche, on aime pas forcement avoir les enfants dans les pattes, surtout qu'ils ont toujours le chic pour nous faire redescendre sur terre ou nous faire remarquer qu'on a un peu abusé du champagne.

Et puis à minuit, c'est le pompon, on se tombe tous dans les bras, on se souhaite plein de bonnes choses en se refilant la gastro au passage. On fait semblant de croire à ce qu'on dit et on retourne causer à la petite brune qu'on essaye de draguer en douce depuis le début de la soirée sans que notre femme ne nous voit.

Moi j'aime bien mes enfants dans ces cas là. Ils abrègent mon réveillon. Ils font que j'évite de boire trop et que je ne me couche pas trop tard, car je sais que le premier janvier au matin, ils seront sans pitié pour ceux qui ont une gueule de bois. Pour eux, nouvel an n'a aucune signification et le matin ils seront aussi exigent avec moi que les autres matins. Ils me donnent donc l'excuse d'être sobre et de me coucher tôt. Et c'est très bien comme ça.

Avant de connaître Carole, j'ai fait tout un tas de nouvel an, tous plus arrosés les uns que les autres. Avec souvent des trucs qu'on regrette un peu le lendemain. Je me demande d'ailleurs si je n'ai pas fait plus de réveillons alcoolisés que de réveillons sobres. J'en ai suffisamment profité et abusé pour avoir envie maintenant de réveillons plus tranquilles, plus softs. Mais, je sais que Carole a besoin de faire la fête et de s'amuser dans ces moments là. Alors je me porte volontaire pour prendre en charge les enfants le lendemain et donc pour ne pas me coucher trop tard. Ce qui lui laisse la liberté de se coucher quand elle le veut.

Mais, je sens qu'en même en elle le regret que je ne participe pas autant qu'elle à la fête. Elle ne comprend pas que je puisse avoir plaisir à la laisser s'amuser. Et que, des fois, je préfère me levé tôt avec Louise que de me coucher tard avec la tête qui tourne. Et puis un matin avec mes enfants, c'est une bonne façon de commencer une année ça.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

andrea 27/12/2010 18:49



hum moi, fêté nouvel an ca me saoule... c'est surtout les voisins alcooliques et fetards qui me gonflent... mais bon, je rentre dans le rang, même si je trouve qu'il y a pas besoin de
ça pour retrouver ses amis. enfin, cette année ça me donne une occasion pour aller en voir qui habite loin et avoir un week-end de 3 jours!!!


(j'adore le mec qui me fait les horaires, je sais pas qui c'est mais je devrait lui payer le café pour les horaires cools que j'ai!)


 



Jo 27/12/2010 19:04



Mouais, je trouve qu'il y a du favoritisme, moi !! Enfin, moi aussi j'adore le mec qui fait les horaires, son charisme, sa grâce,ca finesse d'esprit tout ça, tout ca ! ; ) Mais.....Bon ok pour
les cafés, c'est bien parce que c'est toi.


 



Présentation

  • : Le blog de Tristan
  • Le blog de Tristan
  • : Né le 26/08/2009 à 11h25
  • Contact

Bonjour et bienvenu

Tristan, c'est mon fils, il est né le 26 aout 2009. Il a une soeur, Louise, née en avril 2006

Petites chroniques  de la vie de papa.

je vous souhaite bonne lecture.

Si ce blog vous plait, vous pouvez vous tenir au courant des nouveaux articles en inscrivant votre mail dans la case "Newsletter"

Recherche

Mails

Pour joindre Georges : g.boffi@free.fr

Articles Récents

  • Monologue du Génie
    La vie de génie dans une bouteille est plutôt tranquille. Évidemment, il ne faut pas avoir besoin d’une vie sociale exaltante. Pas question de soirées entre amis ni de folles virées à travers la ville, passant de bars en boites de nuits. Contrairement...
  • Dans mes bras
    Tu ne te souviens pas du nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras. Du jour de ta naissance à peine libéré de ton cordon à tes cauchemars qui me font me lever au milieu de la nuit. Des soirées à chercher ton sommeil de bébé aux câlins qui nous font...
  • Et gronde l'océan du monde
    Quand je te regarde mon amour, petite fille blonde aux yeux clairs, quand je te regarde, je vois un bébé face à l’océan. Les vagues gigantesques du monde qui vient, pleines du bruit et de la fureur d’une humanité malade. Ces rouleaux qui broient même...
  • Juste écrire
    C’est drô le comme il suffit d’un rien parfois. Juste une phrase lu sur le net ou dans un livre, un déclic et tu te dis que tu as envie d’écrire. Écrire c’est difficile mine de rien, c’est épuisant, vidant. C’est quelques fois comme si on s’écorchait...
  • A pleines dents
    Tristan a mordu un camarade l’école. Alors, que les choses soient claires, je ne lui en veux pas fondamentalement pour ça. D’accord, ce n’est pas sympa, cela ne se fait pas de mordre les autres, il faut le disputer pour le principe, le punir si nécessaire...
  • Les dinosaures ont disparus
    C’est le cycle de la vie, les dinosaures s’éteignent. Louise les délaisse petit à petit, au point qu’ils ont quasiment disparu de ses jeux et de ses lectures. Ils sont remplacés par les licornes et les chevaux. Après en avoir discuté avec d’autres parents,...
  • Les seconds seront...les seconds.
    Pas facile d'être le second. J’ai toujours eu l’impression de comprendre Louise, j’ai commis des erreurs, trop stimulé son petit cerveau je crois, mais on veut toujours faire bien pour le premier enfant. Et puis, le premier enfant et toujours le centre...
  • Qu'il était beau mon moyen-âge
    C’est bien d’être entre mecs. Enfin bon, on ne passe pas notre temps à parler foot et politique comme le font la plupart des mecs. Tristan n’en est heureusement pas encore à ce moment de sa vie. Non, il parle plutôt de jeux, de dessins animés, de chocolat...
  • Seul avec Papa
    Les filles sont parties. Hé oui, cette semaine, Carole et Louise sont en classe découverte. Cinq jours loin de la maison. Me voilà donc tout seul avec mon fils. Je ne suis pas sûr que Carole se rende compte à quel point c'est dangereux d'avoir fait ça....
  • Tristan, il faut qu'on cause.
    Bon, nous y voilà. Je vous avais expliqué les déboires de Tristan avec l’autorité scolaire qu’est sa maitresse en titre. Bon, je ne peux pas juger, n’étant pas présent, si c’est la maitresse qui déteste mon fils ou si c’est mon fils qui a, par moments...