Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 16:55

P1140246Tristan recoule du nez.

Enfin, pour être tout à fait exact, c'est son nez qui coule à nouveau.

C'est fou ça, j'ai l'impression que ça fait à peine quelques semaines qu'il a fini d'être malade et voila qu'il recommence. Est-il possible qu'on nous livre des bébés en état de marche s'il vous plaît ?

Non, mais quand même, c'est pas une vie, on lui nettoie les fesses et en plus, il faut le moucher. C'est vrai quoi, qu'est ce qui nous oblige à le faire en dehors du fait qu'on est ses parents et que si je me pointe à l'école pour chercher Louise avec un Tristan qui sent des fesses et qui à la morve au nez, je vais me payer la honte et passer pour un père j'm'en foutiste.

Nos enfants sont en quelques sorte notre vitrine. Je suis sûr qu'inconsciemment on détermine les gens recommandables ou non en fonction de l'état de propreté et les habits de leurs enfants. Inconsciemment chez les pères, les mères font ça tout à fait consciemment et pensent qu'elles sont observatrices alors qu'elle ne font que de la discrimination au bébé. Franchement si je choisissais mes amis en fonction du fait que leurs enfants sont au moins aussi bien que les miens j'aurais pas beaucoup d'amis...Ok j'ai pas beaucoup d'amis, et parmis eux très peu ont des enfants mais ça veut rien dire.

Ah, je les entends d'ici les mamies à la sortie de l'école, chuchoter avec la discrétion d'un pit-bull qui vous arrache la jambe : "Oh, regardez comment il habille son fils et ce nez coulant c'est pas possible, en plus on voit bien qu'il l'a pas coiffé aujourd'hui, c'est bien un homme ça, il ne s'inquiète pas de ça.

-Oh ! ça va ! Ok, je suis parti un peu à la bourre, je l'ai habillé un peu vite, Vu que ses chaussures lui font un peu mal, je l'ai laissé en chaussons, quand à ses cheveux sauvages, c'est le seul truc qui prouve que c'est mon fils à moi. De toute façon, je n'ai pas de conseils à recevoir d'une vieille peau aux cheveux violets habillée d'une robe à fleurs qu'on refuserait pour nappe. Non mais.

Comment choisissons-nous les vêtements de nos enfants ? Quand on regarde dans la rue, on se dit qu'il y a des gens qui habillent leurs enfants comme pour se venger d'un truc, genre "t'as pas voulu manger ta purée hier soir, je vais te pourrir ta journée", ceux qui visiblement sont nostalgiques de leur poupée Barbie ou d'Action Man. Moi quand j'habille Tristan, je fais comme pour moi, je prend ce qu'il y a. Pas chichi, pas de "tu vois, ce pull va super bien avec ce pantalon parce les rayures jaunes s'accordent avec le liseré vert !", non, moi quand j'habille mon fils, je fais dans le pratique, dans le pas-fashion-victime.

Dans ce monde où nous sommes en permanence jugés sur nos apparences, l'apparence de nos enfants est aussi importante que la notre. J'ai, quelque part la chance d'être handicapé de ce coté là et de me moquer de l'apparence des gens et de la mienne en particulier. Bon, j'ai fais des progrès, surtout pour que Carole ne sois pas couverte de honte chaque fois que nous sortons ensemble.

Il n'y a que pour Louise que je fais attention. Pas parce que je veux que ma princesse soit bien habillée mais surtout parce que c'est une fille et que je sais ce qui se passe quand on froisse l'égo vestimentaire des filles. Imaginez que la mère dise à sa fille "tu vas quand même pas sortir habillée comme ça  ???" et que la fille réponde : "mais c'est papa qui a choisi mes habits, maman", je préfèrerai pas être ce papa là, mon karma est déja assez chargé comme ça.

Et pendant ce temps Carole a fait les boutiques de fringues pour elle et Louise, Tristan a eu droit à des chaussures toutes neuves et moi...rien.

C'est pas encore aujourd'hui que je vais être bien sapé moi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cathou 19/11/2010 19:43



oui pis être habillé pratique et pas fashion-victime, ça ne veut pas dire être habillé moche! Moi j'ai toujours été habillée sans marque par mes parents, mais pas sans goût ;)



mouche 16/11/2010 11:56



Allé arrête quand carole est habillé top classe avais décolleté c'est quand m^me plus sexy que jogging basket, pire jogging talons ... 



Jo 16/11/2010 17:06



Oh ! tu sais moi je la préfère sans jogging ; ) Quand elle s'habille classe, c'est sûr que ç'est plaisant, mais c'est surtout parce que je peux me balader à son bras et me la pêter genre "vous
voyez comment, elle est classe ma copine".  Moi, perso, je la trouve sexy même en jogging, le reste, c'est pour faire du bien à mon égo.



andréa 15/11/2010 20:31



mon pauvre!


demain, je t'amène mon tutu!!



Jo 15/11/2010 21:59



Alors, si tu mets ton tutu demain, je reste avec toi jusqu'à presque la fermeture. Je prendrai des photos par contre, au cas où quelqu'un exige des preuves. : )



Présentation

  • : Le blog de Tristan
  • Le blog de Tristan
  • : Né le 26/08/2009 à 11h25
  • Contact

Bonjour et bienvenu

Tristan, c'est mon fils, il est né le 26 aout 2009. Il a une soeur, Louise, née en avril 2006

Petites chroniques  de la vie de papa.

je vous souhaite bonne lecture.

Si ce blog vous plait, vous pouvez vous tenir au courant des nouveaux articles en inscrivant votre mail dans la case "Newsletter"

Recherche

Mails

Pour joindre Georges : g.boffi@free.fr

Articles Récents

  • Monologue du Génie
    La vie de génie dans une bouteille est plutôt tranquille. Évidemment, il ne faut pas avoir besoin d’une vie sociale exaltante. Pas question de soirées entre amis ni de folles virées à travers la ville, passant de bars en boites de nuits. Contrairement...
  • Dans mes bras
    Tu ne te souviens pas du nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras. Du jour de ta naissance à peine libéré de ton cordon à tes cauchemars qui me font me lever au milieu de la nuit. Des soirées à chercher ton sommeil de bébé aux câlins qui nous font...
  • Et gronde l'océan du monde
    Quand je te regarde mon amour, petite fille blonde aux yeux clairs, quand je te regarde, je vois un bébé face à l’océan. Les vagues gigantesques du monde qui vient, pleines du bruit et de la fureur d’une humanité malade. Ces rouleaux qui broient même...
  • Juste écrire
    C’est drô le comme il suffit d’un rien parfois. Juste une phrase lu sur le net ou dans un livre, un déclic et tu te dis que tu as envie d’écrire. Écrire c’est difficile mine de rien, c’est épuisant, vidant. C’est quelques fois comme si on s’écorchait...
  • A pleines dents
    Tristan a mordu un camarade l’école. Alors, que les choses soient claires, je ne lui en veux pas fondamentalement pour ça. D’accord, ce n’est pas sympa, cela ne se fait pas de mordre les autres, il faut le disputer pour le principe, le punir si nécessaire...
  • Les dinosaures ont disparus
    C’est le cycle de la vie, les dinosaures s’éteignent. Louise les délaisse petit à petit, au point qu’ils ont quasiment disparu de ses jeux et de ses lectures. Ils sont remplacés par les licornes et les chevaux. Après en avoir discuté avec d’autres parents,...
  • Les seconds seront...les seconds.
    Pas facile d'être le second. J’ai toujours eu l’impression de comprendre Louise, j’ai commis des erreurs, trop stimulé son petit cerveau je crois, mais on veut toujours faire bien pour le premier enfant. Et puis, le premier enfant et toujours le centre...
  • Qu'il était beau mon moyen-âge
    C’est bien d’être entre mecs. Enfin bon, on ne passe pas notre temps à parler foot et politique comme le font la plupart des mecs. Tristan n’en est heureusement pas encore à ce moment de sa vie. Non, il parle plutôt de jeux, de dessins animés, de chocolat...
  • Seul avec Papa
    Les filles sont parties. Hé oui, cette semaine, Carole et Louise sont en classe découverte. Cinq jours loin de la maison. Me voilà donc tout seul avec mon fils. Je ne suis pas sûr que Carole se rende compte à quel point c'est dangereux d'avoir fait ça....
  • Tristan, il faut qu'on cause.
    Bon, nous y voilà. Je vous avais expliqué les déboires de Tristan avec l’autorité scolaire qu’est sa maitresse en titre. Bon, je ne peux pas juger, n’étant pas présent, si c’est la maitresse qui déteste mon fils ou si c’est mon fils qui a, par moments...