Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 17:05

P1150046Je voulais me plaindre de mes enfants.

Je voulais vous expliquer à quel point, je les trouvais chiants en ce moment et que même si je suis fatigué, un peu dans une phase de blues, je trouve que Louise et son frère sont gonflants. Ils sont dans une période où ils ne peuvent pas jouer ensemble sans se faire mal ou se taper dessus. Tristan est dans une période capricieuse où ce qu'il veut doit lui arriver tout de suite dans les mains sous peine de grosse colère. Il hausse le ton face à nous et n'hésite pas à nous tenir tête, le changer devient un combat où nous devons éviter de prendre un coup de pied retourné (pourtant il ne connait ni le catch, ni L.J. la catcheuse en herbe). En plus, il est plus gentil avec sa maman qu'avec moi.

On dit que les enfants ressentent les émotions des parents, qu'ils ont un sixième sens pour ça. Je vous promets que quand je suis irritable comme en ce moment, mes enfants n'ont pas besoin d'un sixième sens pour s'en rendre compte. Encore une histoire inventée par les pédopsychiatres pour augmenter le prix des consultations. 

Je voulais donc me plaindre. J'avais commencer un texte ou je m'apitoyais sur ma situation actuelle et sur l'envie que j'avais de partir en Terre Adélie (si vous savez pas où c'est, c'est que j'ai bien choisi) sur un coup de tête.

Et puis, j'ai discuté avec une amie. De tout, de rien de choses futiles et importantes, de la vie et de tout le reste. Et ça m'a fait du bien. Et je sais pas vraiment pourquoi. Je n'ai pas parlé de mes états d'âme, je ne me suis pas reposé sur son épaule consolatrice. Non. Nous avons échangés des pensés, des idées, parlé un peu de sa vie à elle mais sans pathos, sans regrets, juste comme ça. Et je me suis sentis mieux.

Quand on déprime un peu, la tradition voudrait qu'on pense qu'il y a des gens qui sont plus malheureux que nous. Y a t-il sincèrement parmi vous quelqu'un à qui ce genre de phrase a remonté le moral ? Je sais qu'il y a des gens plus malheureux que moi (probablement plus que de gens plus heureux que moi d'ailleurs), mais je vais pas arrêter de broyer du noir pour leur faire plaisir, surtout qu'ils s'en foutent un peu que je déprime et peut-être même qu'ils sont tout contents que je ça m'arrive de temps en temps. C'est très égoîste un dépressif.

Je crois que quand j'ai un coup de blues, il faut que je parle avec des gens. C'est là que mon boulot est génial. Je peux parler de la pluie et du beau temps avec des inconnus qui voulaient juste savoir si j'avais le dernier livre de Marc Levy. Mes collègues se moquent assez de moi et du fait que je pousse le renseignement client un peu loin dans le temps et qu'une question simple n'appelle jamais chez moi une réponse courte. Je suis le seul à supporter les appels incessants d'un client pour savoir le nom de la chanson la plus connu de Calogero, Yes ou un obscur chanteur des années 70 (il ne m'a encore rien demandé sur Frantz Ferdinant, probablement parce que personne ne connait ce groupe). C'est pour ça que mon boulot me fait du bien souvent, parce qu'il me sert de défouloir et plus il y a de monde, plus je suis content. Et quand il n'y a pas grand monde, je me tourne vers mes collègues qui n'ont d'autre choix que de me supporter.

J'ai la chance d'avoir toujours trouvé sur ma route des gens avec qui je prenais plaisir à parler, des gens avec qui je pouvais avoir de vraies conversations, avec qui je pouvais refaire le monde, refaire nos vies. Je suis en manque des fois des longues nuits que je passais à discuter de tout et de rien avec des personnes intérressantes. Mais je sais que la période actuelle de ma vie ne me permet plus de faire ce genres de choses, et puis les nuits blanches à mon âge, ce n'est plus recommandé. Je dois vous paraitre un tantinet bizarre, mais je ne suis pas nostalgique de mes sorties en boite ou de mes beuveries de jeune adulte, mais j'avoue que les nuits de conversations à deux, trois ou plus, me manquent certains soirs d'hiver ou d'été.

Je voulais me plaindre, mais je ne le ferai pas. Mes enfants sont toujours chiants ces jours-ci. Je suis toujours fatigué, mais ça va. Je sais que c'est provisoir, que je trouverai bien un moyen de me reposer et que de toute façon mes enfants finiront par aller en pension rapidement s'ils continuent comme ça.  

En fait je voulais juste écrire sur tous ces gens qui m'écoutent, qui me parlent, qui me font confiance et qui, à mon grand étonnement, semblent apprécier ma conversation, même si des fois, ils doivent se poser des questions sur ma santé mentale. Un jour peut-être j'écrirai un texte sur toutes ces personnes que j'ai croisé, qui ont été ou sont encore importantes pour moi.

Je sais ce que c'est que de se sentir riche des rencontres qu'on fait. Et je sais aussi que les gens ne cesseront de me surprendre, c'est pour ça que je ne deviendrai jamais vieux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

andrea 04/02/2011 10:33



naaaannnnn!!!!!! Grande Z'Alex!!!!!!!! 


bon ben deum's alors..... 


peut etre que tu as un petit coup de mou parce que les gens s'appuient aussi beaucoup sur toi... on sait que tu es toujours la si besoin et du coup, peut etre qu'on en profites un peu trop...


C'est surement mon cas d'ailleurs: ces derniers temps tu m'as tellement bien soutenue (et dieu sait combien je suis lourde!!) que c'est normal que tu sois epuisé. merci infiniment.


A notre tour de prendre soin de toi!


gros bisous!


 


PS: Franzt Ferdinant? c'est normal que personne ne connaisse, écrit comme ça! 



Jo 04/02/2011 16:16



Voui, je suis content, j'ai réussi à faire poster Z'alex. Bon vu comme elle se sert d'un clavier, ça a du lui prendre des plombes. Et puis avec un "Alien song".


Fais attention à ce que tu dis, les gens pourraient me prendre pour un mec bien. Je te rassure causer avec toi me fais plaisir, surtout quand c'est toi qui paie le café. Et non, tu n'es pas
lourde.


Ps : Le problème de Franz Ferdinand c'est pas tellement de l'écrire, c'est de l'écouter.


Ps2 : Puisque c'est comme ça, je ne corrigerai pas la faute dans le texte ! Na !



alex 03/02/2011 23:35



pour toi et non ne dis rien.... écoute seulement !!



Jo 03/02/2011 23:38



OUuuHAAaaa !!!! Je savais que je pouvais compter sur toi !!!! Ca ça remonte le moral !!!


Merki.



Présentation

  • : Le blog de Tristan
  • Le blog de Tristan
  • : Né le 26/08/2009 à 11h25
  • Contact

Bonjour et bienvenu

Tristan, c'est mon fils, il est né le 26 aout 2009. Il a une soeur, Louise, née en avril 2006

Petites chroniques  de la vie de papa.

je vous souhaite bonne lecture.

Si ce blog vous plait, vous pouvez vous tenir au courant des nouveaux articles en inscrivant votre mail dans la case "Newsletter"

Recherche

Mails

Pour joindre Georges : g.boffi@free.fr

Articles Récents

  • Monologue du Génie
    La vie de génie dans une bouteille est plutôt tranquille. Évidemment, il ne faut pas avoir besoin d’une vie sociale exaltante. Pas question de soirées entre amis ni de folles virées à travers la ville, passant de bars en boites de nuits. Contrairement...
  • Dans mes bras
    Tu ne te souviens pas du nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras. Du jour de ta naissance à peine libéré de ton cordon à tes cauchemars qui me font me lever au milieu de la nuit. Des soirées à chercher ton sommeil de bébé aux câlins qui nous font...
  • Et gronde l'océan du monde
    Quand je te regarde mon amour, petite fille blonde aux yeux clairs, quand je te regarde, je vois un bébé face à l’océan. Les vagues gigantesques du monde qui vient, pleines du bruit et de la fureur d’une humanité malade. Ces rouleaux qui broient même...
  • Juste écrire
    C’est drô le comme il suffit d’un rien parfois. Juste une phrase lu sur le net ou dans un livre, un déclic et tu te dis que tu as envie d’écrire. Écrire c’est difficile mine de rien, c’est épuisant, vidant. C’est quelques fois comme si on s’écorchait...
  • A pleines dents
    Tristan a mordu un camarade l’école. Alors, que les choses soient claires, je ne lui en veux pas fondamentalement pour ça. D’accord, ce n’est pas sympa, cela ne se fait pas de mordre les autres, il faut le disputer pour le principe, le punir si nécessaire...
  • Les dinosaures ont disparus
    C’est le cycle de la vie, les dinosaures s’éteignent. Louise les délaisse petit à petit, au point qu’ils ont quasiment disparu de ses jeux et de ses lectures. Ils sont remplacés par les licornes et les chevaux. Après en avoir discuté avec d’autres parents,...
  • Les seconds seront...les seconds.
    Pas facile d'être le second. J’ai toujours eu l’impression de comprendre Louise, j’ai commis des erreurs, trop stimulé son petit cerveau je crois, mais on veut toujours faire bien pour le premier enfant. Et puis, le premier enfant et toujours le centre...
  • Qu'il était beau mon moyen-âge
    C’est bien d’être entre mecs. Enfin bon, on ne passe pas notre temps à parler foot et politique comme le font la plupart des mecs. Tristan n’en est heureusement pas encore à ce moment de sa vie. Non, il parle plutôt de jeux, de dessins animés, de chocolat...
  • Seul avec Papa
    Les filles sont parties. Hé oui, cette semaine, Carole et Louise sont en classe découverte. Cinq jours loin de la maison. Me voilà donc tout seul avec mon fils. Je ne suis pas sûr que Carole se rende compte à quel point c'est dangereux d'avoir fait ça....
  • Tristan, il faut qu'on cause.
    Bon, nous y voilà. Je vous avais expliqué les déboires de Tristan avec l’autorité scolaire qu’est sa maitresse en titre. Bon, je ne peux pas juger, n’étant pas présent, si c’est la maitresse qui déteste mon fils ou si c’est mon fils qui a, par moments...