Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 16:13

Louise fait du judo.

Ok, vous, vous en êtes resté à l’année dernière quand elle en faisait et qu’elle aimait ça. Seulement voilà, son amour pour le judo, l’année dernière, à tenu environ trois cours. Après, elle n’a plus eu envie d’y aller. En bon parents compréhensifs, nous avons acceptés son choix, non sans la pourrir un peu parce que quand même, faut pas exagérer.

Cette année, mademoiselle a voulu remettre ça. On a donc remis le couvert pour le judo. Mais cette fois-ci, ça semble lui pDSCF0492laire vraiment d’autant plus que cela fait deux fois qu’elle ramène la ceinture noire (sorte de récompense donnée par le professeur à l’élève qu’il juge le plus méritant du cours). Deux fois en trois cours, Louise est aux anges et les autres jaloux.  Ce n’est pas très grave, il faut qu’elle s’habitue à faire des jaloux.

Pour les premiers cours, les parents sont autorisés à rester pour voir comment cela se passe. Mais à partir de cette semaine, seuls les élèves resteront et les parents devront laisser leur enfant entre les mains du professeur.

Ça m’a fait repenser à ce que me disait Carole à la rentrée. Les maitresses n’aiment pas trop que les parents soient là pendant les cours, les profs de judo non plus visiblement. Alors moi je m’interroge (oui des fois je m’interroge… Il arrive même que je me réponde… Quand ça arrive, ça me fait un peu peur quand même…) : qu’est ce qui se passe dans les classes pendant que nous, parents, nous ne sommes pas là ? Et surtout pourquoi vouloir à tout prix nous écarter des salles de cours ?

Moi, si je pouvais assister à une journée de classe d’un de mes enfants, je serais content. Je me mettrais au fond de la classe, j’observerais la maitresse faire cours en mangent des gateaux au chocolat, je serais sage et silencieux. Pareil si j’assistais à un cours de judo.

Alors qu’est ce qui peut bien se passer pendant les cours ?

Pourtant, je me souviens de quand j’allais à l’école, il ne se passait pas grand-chose pendant la classe. La maitresse parlait et je me réveillais à la sonnerie. Il ne me semble pas qu’il y avait des choses à cacher ou alors cela se passait pendant que je dormais contre le radiateur. Après c’était il y a longtemps, les méthodes pédagogiques ont évoluées. Mais quand même, pas au point de les cacher.

Vous me direz que s’il se passait des choses graves pendant les cours, les enfants nous en parleraient. Sauf si c’est très grave et que les enfants ont trop peur pour en parler. Peut être que les nouvelles méthodes d’enseignement sont tellement terrible que même les enfants n’osent pas en parler de peur des représailles. Peut-être que c’est pareil pour le judo, peut-être qu’il s’y passe des choses tellement innommables que nos enfants sont obligés de se taire.

Vous imaginez, une grande conspiration de tous les professeurs de judo pour que personne n’assistent à leur leçons en dehors des enfants. Des méthodes tellement choquantes qu’il faut impérativement éloigner les parents. Ca expliquerait pourquoi j’ai trouvé le cours de judo tout gentillet quand j’y ai assisté, parce que c’est la version light, la version vitrine, celle fait pour attirer les enfants dans les filets des professeurs de judo et de leur enseignement étrange.

Je sais par expérience que les maitresses d’école forment une sorte de secte. Quand vous faite un repas avec elle, vous ne comprenez rien de ce qu’elles disent. Elles utilisent un langage entre elles qui est totalement hermétique au profane. Quand vous êtes à un repas avec des enseignants, vous devenez un peu comme les petits chiens sur la lunette arrière des voitures. Vous vous contentez de faire oui de la tête régulièrement histoire de faire croire que vous suivez. Avec de l’entrainement, certain arrive même à faire oui de la tête tout en piquant un petit roupillon.

Difficile donc dans ses conditions de deviner ce qui peut se passer pendant les cours, et surtout pourquoi les parents doivent en être exclus.

Bon, vous avez raison, je ne dois pas céder à la paranoïa. Tout cela est peut être normal. Peut-être qu’on ne peut pas assister aux cours simplement parce qu’on risque de déranger le professeur.

Mais quand même. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mumu 12/10/2012 12:33


Coucou papa chocolat!!!


Moi je peux te dire que tristan est heureux à l'école...


Si tu souhaites venir en classe, tu es le bienvenu, raconter une histoire,partager une expérience...


Super blog, à poursuivre!


Je t'embrasse

Jo 12/10/2012 18:34



Coucou Mumu.


"Super blog, à poursuivre" Oo


Ah le reflexes de maitresse :)


Je t'embrasse.



C. 02/10/2012 07:44


Notre secret est éventé... Vite les filles, il faut l'éliminer...

Cathou 01/10/2012 17:54


Ah j'ai fait 3 ans de judo quand j'étais petite! J'arriverai mieux à suivre ça que les pachycéphalosaure!

Présentation

  • : Le blog de Tristan
  • Le blog de Tristan
  • : Né le 26/08/2009 à 11h25
  • Contact

Bonjour et bienvenu

Tristan, c'est mon fils, il est né le 26 aout 2009. Il a une soeur, Louise, née en avril 2006

Petites chroniques  de la vie de papa.

je vous souhaite bonne lecture.

Si ce blog vous plait, vous pouvez vous tenir au courant des nouveaux articles en inscrivant votre mail dans la case "Newsletter"

Recherche

Mails

Pour joindre Georges : g.boffi@free.fr

Articles Récents

  • Monologue du Génie
    La vie de génie dans une bouteille est plutôt tranquille. Évidemment, il ne faut pas avoir besoin d’une vie sociale exaltante. Pas question de soirées entre amis ni de folles virées à travers la ville, passant de bars en boites de nuits. Contrairement...
  • Dans mes bras
    Tu ne te souviens pas du nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras. Du jour de ta naissance à peine libéré de ton cordon à tes cauchemars qui me font me lever au milieu de la nuit. Des soirées à chercher ton sommeil de bébé aux câlins qui nous font...
  • Et gronde l'océan du monde
    Quand je te regarde mon amour, petite fille blonde aux yeux clairs, quand je te regarde, je vois un bébé face à l’océan. Les vagues gigantesques du monde qui vient, pleines du bruit et de la fureur d’une humanité malade. Ces rouleaux qui broient même...
  • Juste écrire
    C’est drô le comme il suffit d’un rien parfois. Juste une phrase lu sur le net ou dans un livre, un déclic et tu te dis que tu as envie d’écrire. Écrire c’est difficile mine de rien, c’est épuisant, vidant. C’est quelques fois comme si on s’écorchait...
  • A pleines dents
    Tristan a mordu un camarade l’école. Alors, que les choses soient claires, je ne lui en veux pas fondamentalement pour ça. D’accord, ce n’est pas sympa, cela ne se fait pas de mordre les autres, il faut le disputer pour le principe, le punir si nécessaire...
  • Les dinosaures ont disparus
    C’est le cycle de la vie, les dinosaures s’éteignent. Louise les délaisse petit à petit, au point qu’ils ont quasiment disparu de ses jeux et de ses lectures. Ils sont remplacés par les licornes et les chevaux. Après en avoir discuté avec d’autres parents,...
  • Les seconds seront...les seconds.
    Pas facile d'être le second. J’ai toujours eu l’impression de comprendre Louise, j’ai commis des erreurs, trop stimulé son petit cerveau je crois, mais on veut toujours faire bien pour le premier enfant. Et puis, le premier enfant et toujours le centre...
  • Qu'il était beau mon moyen-âge
    C’est bien d’être entre mecs. Enfin bon, on ne passe pas notre temps à parler foot et politique comme le font la plupart des mecs. Tristan n’en est heureusement pas encore à ce moment de sa vie. Non, il parle plutôt de jeux, de dessins animés, de chocolat...
  • Seul avec Papa
    Les filles sont parties. Hé oui, cette semaine, Carole et Louise sont en classe découverte. Cinq jours loin de la maison. Me voilà donc tout seul avec mon fils. Je ne suis pas sûr que Carole se rende compte à quel point c'est dangereux d'avoir fait ça....
  • Tristan, il faut qu'on cause.
    Bon, nous y voilà. Je vous avais expliqué les déboires de Tristan avec l’autorité scolaire qu’est sa maitresse en titre. Bon, je ne peux pas juger, n’étant pas présent, si c’est la maitresse qui déteste mon fils ou si c’est mon fils qui a, par moments...