Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 13:16

P1010660

Parlons champignons.

Si, souvenez-vous (pour ceux qui peuvent encore), je vous avais dit que je vous en parlerais.

La chasse aux champignons c’est un truc qui se pratique en forêt, dès potron-minet, avec un petit panier, des bottes et un petit couteau. La chasse aux champignons, c’est un peu comme la chasse au lièvre, le plus dur c’est de trouver sa proie. Parce que finalement, le lièvre débusqué n’a pas beaucoup plus de chance d’en réchapper que le champignon. Sauf après 10 heures du matin, heure où le chasseur commence à être aussi imbibé que de la mousse dans un ruisseau et où tout ressemble à un lièvre que ce soit un marcassin, un faon, un pigeon
, un cheval, une girafe en vacances,  un quad, le petit chaperon rouge ou un autre chasseur imbibé. Alors que le chasseur de champignons lui, boit très peu et donc est plus précis dans ses gestes.

Ça ne veut pas dire que le champignon est sans défenses, loin de là. D’abord un champignon, ça sait se cacher et surtout, contrairement aux lièvres, ça sait rester sans bouger pour ne pas se faire prendre. Le champignon a essayer d’expliquer ça au lièvre, mais le lièvre, c’est moins malin qu’un champignon, c’est bien connu. C’est pour ça aussi que le chasseur de champignons est plus finaud que le chasseur de lièvre, il s’est adapté à sa proie. Le seul point commun entre les deux chasseurs en fait, c’est qu’ils portent tous les deux des bottes pour le reste l’un à un fusil l’autre un couteau et l’un à un chien alors que l’autre à un panier.

Alors, me direz-vous, avec un fusil et un chien, c’est quand même le chasseur de lièvre qui a l’avantage. Que nenni, vous répondrais-je, en vous regardant par-dessus mes lunettes comme le faisait mon prof de math pour essayer de m’expliquer que la forme canonique d’une équation n’avait rien à voir avec son tour de poitrine et de hanches, celui qui a l’avantage n’est pas celui qu’on croit. En effet, un chien peut attraper un lièvre et le ramener jusqu’à la maison, mais essayer de remplacer le Lepus europaeus mort par un ou deux kilos de champignons et vous regretterez tout de suite votre panier qui peut transporter à la fois le lièvre et le bolet. Et puis, s’il existe des exemples de lièvres tués avec un couteau à champignons, vous n’entendrez jamais un type vous raconter qu’il a cueilli des champignons avec des cartouches de 4 (cartouches recommandées pour la chasse au lièvre ndmm*). Si on ajoute à cela le fait que le chasseur de champignons préfère le petit gris au gros rouge, vous comprendrez tout de suite de quel côté penche la balance.

Mon beau-père est un chasseur de champignon. Il se lève aux aurores pour pratiquer ce sport. Je suppose qu’il veut profiter de la brume matinale comme camouflage pour pouvoir surprendre les morilles sans défenses avant qu’elles ne se planquent sous des feuilles mortes ou des morceaux d’écorce. Parce que sinon, je ne vois pas l’intérêt de se lever si tôt. Il part donc en forêt avec ses bottes, son panier et son couteau, se perdant dans le voile vaporeux de la nuit fuyante pour s’enfoncer dans la forêt qui s’éveille doucement aux bruissements du jour naissant en profitant du silence de l’aube que les oiseaux perturbent de leur salut au jour nouveau. Il lui arrive d’emmener Louise avec lui. Ce qui ruine tout le passage sur le silence de la forêt. Pas de doutes qu’un jour Tristan accompagnera à son tour son grand père. En général il ramène quelques kilos de champignons de ses virées matinales, ce qui nous permets de nous régaler de sublimes croûtes préparées par belle-maman.

Carole, en bonne héritière, sent aussi en elle l’appel de la forêt et du petit gris sauvage. Cet été, elle a donc décidé de débaucher son père de son Haut Doubs traditionnel pour le faire venir chasser le bolet dans les forêts jurassiennes jouxtant notre maison. Celui-ci se fit prier pendant de longues semaines, retissant à l’idée de chasser sur des terres inconnues et prétextant quelques travaux urgents et contraignant pour se soustraire aux désirs mycologiques de sa fille. Elle avait pourtant fait les choses bien, cherchant le coin abondant et secret dont rêve tout bon champignoneur.

Finalement, il céda comme tout père cède aux demande répétées de sa fille, c’est une constante naturelle, le père cède toujours que ce soit pour aller aux champignons ou pour avoir un cheval, le père finit toujours par céder.

Mais voilà, si le talent est inné et peut être héréditaire, l’expérience du vieux chasseur s’acquière avec les années. C’est la dure leçon que la vie à donner à la mère de mes enfants quand après deux bonnes heures de chasse, le père et la fille revinrent avec quatre pauvres champignons, même pas adultes. Sans doute des champignons inexpérimentés qui avaient ratés leur camouflage et qui en payèrent le prix.

Nous avons étés indulgents, ne nous moquant que le minimum nécessaire de nos piteux chasseurs dont la récolte tenait au creux d’une paume.

Mais je sais ma compagne têtue et nul doute qu’elle va finir par revenir un matin à la maison avec quelques kilos de champignons sauvages encore frétillants. Il ne restera plus qu’à être sûr qu’ils sont comestibles et à apprendre à faire une croûte aux champignons dépassant celle de belle-maman.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

andréa 04/09/2011 13:49



Quand on ne sait pas différencier les trèfles des champignons, on ramène pas sa fraise! =D



Jo 04/09/2011 16:28



Je fais la difference madame...Je lis l'étiquette c'est aussi simple que ça.



Présentation

  • : Le blog de Tristan
  • Le blog de Tristan
  • : Né le 26/08/2009 à 11h25
  • Contact

Bonjour et bienvenu

Tristan, c'est mon fils, il est né le 26 aout 2009. Il a une soeur, Louise, née en avril 2006

Petites chroniques  de la vie de papa.

je vous souhaite bonne lecture.

Si ce blog vous plait, vous pouvez vous tenir au courant des nouveaux articles en inscrivant votre mail dans la case "Newsletter"

Recherche

Mails

Pour joindre Georges : g.boffi@free.fr

Articles Récents

  • Monologue du Génie
    La vie de génie dans une bouteille est plutôt tranquille. Évidemment, il ne faut pas avoir besoin d’une vie sociale exaltante. Pas question de soirées entre amis ni de folles virées à travers la ville, passant de bars en boites de nuits. Contrairement...
  • Dans mes bras
    Tu ne te souviens pas du nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras. Du jour de ta naissance à peine libéré de ton cordon à tes cauchemars qui me font me lever au milieu de la nuit. Des soirées à chercher ton sommeil de bébé aux câlins qui nous font...
  • Et gronde l'océan du monde
    Quand je te regarde mon amour, petite fille blonde aux yeux clairs, quand je te regarde, je vois un bébé face à l’océan. Les vagues gigantesques du monde qui vient, pleines du bruit et de la fureur d’une humanité malade. Ces rouleaux qui broient même...
  • Juste écrire
    C’est drô le comme il suffit d’un rien parfois. Juste une phrase lu sur le net ou dans un livre, un déclic et tu te dis que tu as envie d’écrire. Écrire c’est difficile mine de rien, c’est épuisant, vidant. C’est quelques fois comme si on s’écorchait...
  • A pleines dents
    Tristan a mordu un camarade l’école. Alors, que les choses soient claires, je ne lui en veux pas fondamentalement pour ça. D’accord, ce n’est pas sympa, cela ne se fait pas de mordre les autres, il faut le disputer pour le principe, le punir si nécessaire...
  • Les dinosaures ont disparus
    C’est le cycle de la vie, les dinosaures s’éteignent. Louise les délaisse petit à petit, au point qu’ils ont quasiment disparu de ses jeux et de ses lectures. Ils sont remplacés par les licornes et les chevaux. Après en avoir discuté avec d’autres parents,...
  • Les seconds seront...les seconds.
    Pas facile d'être le second. J’ai toujours eu l’impression de comprendre Louise, j’ai commis des erreurs, trop stimulé son petit cerveau je crois, mais on veut toujours faire bien pour le premier enfant. Et puis, le premier enfant et toujours le centre...
  • Qu'il était beau mon moyen-âge
    C’est bien d’être entre mecs. Enfin bon, on ne passe pas notre temps à parler foot et politique comme le font la plupart des mecs. Tristan n’en est heureusement pas encore à ce moment de sa vie. Non, il parle plutôt de jeux, de dessins animés, de chocolat...
  • Seul avec Papa
    Les filles sont parties. Hé oui, cette semaine, Carole et Louise sont en classe découverte. Cinq jours loin de la maison. Me voilà donc tout seul avec mon fils. Je ne suis pas sûr que Carole se rende compte à quel point c'est dangereux d'avoir fait ça....
  • Tristan, il faut qu'on cause.
    Bon, nous y voilà. Je vous avais expliqué les déboires de Tristan avec l’autorité scolaire qu’est sa maitresse en titre. Bon, je ne peux pas juger, n’étant pas présent, si c’est la maitresse qui déteste mon fils ou si c’est mon fils qui a, par moments...