Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 18:56

DSCF1683Je sais enfin ce qui se passe en classe. 

En tout cas, dans la classe à Tristan. 

Lorsqu’elle était en petite section, Louise parlait peu de sa journée de classe. Je venais la chercher à la sortie, je lui posais la question traditionnelle : « Alors, tu as fait quoi aujourd’hui ? », sa réponse était presque toujours la même : « je m’en rappelle plus ». Il lui arrivait de se souvenir de deux ou trois choses, notamment lorsqu’un de ses camarade fêtait son anniversaire et que toute la classe avait passée l’après-midi à s’empiffrer de bonbons et de chocolats dont elle ramenait le surplus dans un sac plastique qui finissait avec tous les bonbons errant dans une boite, en attente d’halloween et de son cortèges de marmots affamés qui sont bien utiles quand on doit se débarrasser d’un an de bonbons entassés. C’est d’ailleurs la seule justification que je vois à cette fête étasunienne, le déstockage des friandises superflues à des enfants qui de toute façon finiront avec un mal de ventre que ce soit à cause de l’excès de bonbons ou du fait que ceux que je leur ai donnés commençaient à fermenter. 

Tristan est plus loquace. Il est même plutôt fier de me raconter sa journée. Enfin, il me raconte qu’il a fait de la pâte à modeler ou de la peinture c’est tout.

« C’était bien l’école aujourd’hui ? 

-Ben oui.

 

-Tu as fait quoi ?

-Rien.

-Heu, tu as fait de la peinture ?

-Non.

-Tu as joué avec la pâte à modeler ?

-Non

-Tu as fait quoi alors ?

-Rien ».

Après ça, on nous dit qu’il faut qu’on s’intéresse à ce que font nos enfants à l’école. Mais nos enfants veulent-ils vraiment qu’on s’intéresse à ce qu’ils y font ? 

J’ai la chance, grâce à Carole, de pouvoir avoir des renseignements de première main, que ce soit sur ce que fait Louise évidemment mais aussi sur ce que fait Tristan. Oui parce que les maitresses papotes entre elles, elles font des réunions juste pour ça en plus, vous croyez qu’elles font quoi dans toutes les réunions dont Carole sort à vingt heures en essayant de me faire croire que c’était une réunion super importante mais que vu qu’on n’a pas pu tout voir, on doit en refaire une en fin de semaine ? 

Je me dis que les parents qui ne bénéficient pas d’une taupe à l’intérieur de l’école doivent être très ennuyés pour savoir ce que leur rejeton apprend dans la grande fabrique à génies qu’est l’école de la république. Après ils s’étonnent de poser un bambin crasseux et inculte le matin et de récupérer un quasi Nobel le soir. Forcement si leur morveux est comme le mien et qu’il ne jure que par la peinture et la pâte à modeler, fourrant tout le reste dans le grand « rien » de sa réponse spontanée, les parents vont se faire une idée biaisée de cette grande institution dont est issue l’élite de notre nation florissante… et le reste aussi. 

Mais il est une chose que les enfants ne cachent pas, c’est leur jeu. Tous les enfants qui vont à l’école jouent à la maitresse chez eux. Sauf ceux dont on ne tirera jamais rien, les enfants qui travaillent pendant leur temps libre que ce soit dans les champs ou dans le laboratoire au fond de la cave, les enfants de milliardaires qui payent des enfants pour jouer à la maitresse à leur place, les enfants qui préfèrent torturer des animaux et qui finiront ou psychopathes ou toréadors et les futurs politiciens qui ne jouent pas à la maitresse mais au ministre de l’éducation.

Jouer à la maitresse est un passage obligé pour les enfants, et pas n’importe comment. Jouer à la maitresse en imitant ce qui se fait à l’école. 

Quand Louise imitait sa maitresse en petite section c’était très drôle, on reconnaissait les intonations, les mots, les expressions. C’était une retranscription parfaite des petits travers de son institutrice. C’était une façon ludique d’entrer dans la classe pour savoir comment ça se passait. Maintenant Louise joue toujours à la maitresse mais elle le fait avec moins de spontanéité, moins d’imitation et elle le fait avec son frère qui joue l’élève model. 

Tristan joue aussi à ça quand il est seul. Hier, je suis allé le voir dans sa chambre, il était assis sur une chaise et il faisait classe à ses petites voitures rangées devant lui et attentives comme seules les petites voitures savent être attentives. Elles le regardaient les phares écarquillés, buvant ses paroles comme un 4x4 boit de l’essence, une classe idéale. 

Oui mais voilà, ce qui m’avait fait venir et entrouvrir la porte sur son imaginaire débordant, c’est que depuis plusieurs minutes je l’entendais crier, gronder, menacer, invectiver. Visiblement un certain Bastien avait frappé un de ses petits camarades et mon fils/maitresse tentait de calmer le garnement et de lui faire rentrer dans le crane à grand coup de décibels qu’il ne fallait pas taper le petit Alexandre. Je dois avouer que j’ai plutôt trouvé ça drôle au début, j’imaginais sa maitresse s’égosillant devant une classe tétanisée et un Bastien contrit baissant la tête. Mais au bout d’un certain temps j’ai commencé à me poser des questions. Combien de temps sa maitresse disputait-elle les futurs délinquants qu’on lui confiait ? Parce que, là, mon fils criait depuis un bon quart, toujours sur le même coupable mais variant le nom des victimes. Je me suis donc décidé à aller voir ce qu’il se passait. Levant les yeux vers moi, Tristan m’a juste dit qu’il jouait. J’ai jeté un regard furtif sur ses voitures, recherchant le coupable des agressions à répétitions et du déchainement vocal de mon fils, sans succès. Je le laissais donc à son jeu et ne tardait pas à entendre à nouveau les cris du maitre fâché.

 Voilà donc ce qu’il se passe dans sa classe. Si je fais la synthèse de tout ça, soit il fait de la peinture, soit de la pâte à modeler, soit sa maitresse crie sur le fameux Bastien toute la matinée, ce qui fait que Tristan ne fait rien de sa journée. Le mystère est enfin résolu. Je ne suis pas certain que cela me rassure en fait. Je serais plus tranquille si Tristan apprenait des comptines à ses voitures ou s’il leur faisait faire du sport mais non, il crie. 

Je sais bien que vous allez me dire que je saute hâtivement sur des conclusions erronées que Tristan rejoue et exagère des faits qui l’on marqués à l’école et qu’il les intègre ainsi, que ce qu’il joue n’est qu’une déformation de la réalité et que la vérité est ailleurs. Oui ben moi, je vous réponds que mon enfant ne déforme rien, que Mulder est mort depuis longtemps et que de tout façon la verité n'est pas ailleurs mais qu'elle sort de la bouche des enfants. Non mais.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamie kit 11/10/2012 20:00


Mumu a lu ça ?

Jo 12/10/2012 18:35



Mumu lit ^^


Je fais super gaffe maintenant quand je vais chercher Tristan... : )


 



Présentation

  • : Le blog de Tristan
  • Le blog de Tristan
  • : Né le 26/08/2009 à 11h25
  • Contact

Bonjour et bienvenu

Tristan, c'est mon fils, il est né le 26 aout 2009. Il a une soeur, Louise, née en avril 2006

Petites chroniques  de la vie de papa.

je vous souhaite bonne lecture.

Si ce blog vous plait, vous pouvez vous tenir au courant des nouveaux articles en inscrivant votre mail dans la case "Newsletter"

Recherche

Mails

Pour joindre Georges : g.boffi@free.fr

Articles Récents

  • Monologue du Génie
    La vie de génie dans une bouteille est plutôt tranquille. Évidemment, il ne faut pas avoir besoin d’une vie sociale exaltante. Pas question de soirées entre amis ni de folles virées à travers la ville, passant de bars en boites de nuits. Contrairement...
  • Dans mes bras
    Tu ne te souviens pas du nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras. Du jour de ta naissance à peine libéré de ton cordon à tes cauchemars qui me font me lever au milieu de la nuit. Des soirées à chercher ton sommeil de bébé aux câlins qui nous font...
  • Et gronde l'océan du monde
    Quand je te regarde mon amour, petite fille blonde aux yeux clairs, quand je te regarde, je vois un bébé face à l’océan. Les vagues gigantesques du monde qui vient, pleines du bruit et de la fureur d’une humanité malade. Ces rouleaux qui broient même...
  • Juste écrire
    C’est drô le comme il suffit d’un rien parfois. Juste une phrase lu sur le net ou dans un livre, un déclic et tu te dis que tu as envie d’écrire. Écrire c’est difficile mine de rien, c’est épuisant, vidant. C’est quelques fois comme si on s’écorchait...
  • A pleines dents
    Tristan a mordu un camarade l’école. Alors, que les choses soient claires, je ne lui en veux pas fondamentalement pour ça. D’accord, ce n’est pas sympa, cela ne se fait pas de mordre les autres, il faut le disputer pour le principe, le punir si nécessaire...
  • Les dinosaures ont disparus
    C’est le cycle de la vie, les dinosaures s’éteignent. Louise les délaisse petit à petit, au point qu’ils ont quasiment disparu de ses jeux et de ses lectures. Ils sont remplacés par les licornes et les chevaux. Après en avoir discuté avec d’autres parents,...
  • Les seconds seront...les seconds.
    Pas facile d'être le second. J’ai toujours eu l’impression de comprendre Louise, j’ai commis des erreurs, trop stimulé son petit cerveau je crois, mais on veut toujours faire bien pour le premier enfant. Et puis, le premier enfant et toujours le centre...
  • Qu'il était beau mon moyen-âge
    C’est bien d’être entre mecs. Enfin bon, on ne passe pas notre temps à parler foot et politique comme le font la plupart des mecs. Tristan n’en est heureusement pas encore à ce moment de sa vie. Non, il parle plutôt de jeux, de dessins animés, de chocolat...
  • Seul avec Papa
    Les filles sont parties. Hé oui, cette semaine, Carole et Louise sont en classe découverte. Cinq jours loin de la maison. Me voilà donc tout seul avec mon fils. Je ne suis pas sûr que Carole se rende compte à quel point c'est dangereux d'avoir fait ça....
  • Tristan, il faut qu'on cause.
    Bon, nous y voilà. Je vous avais expliqué les déboires de Tristan avec l’autorité scolaire qu’est sa maitresse en titre. Bon, je ne peux pas juger, n’étant pas présent, si c’est la maitresse qui déteste mon fils ou si c’est mon fils qui a, par moments...