Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 13:51

P1150894

Je suis assez d'accord avec belle-maman.

Le fait est assez rare pour être noté. Mais avant tout commençons par le début, car avant tout, il y a toujours un début.

Quand on a vingt ans, on veut tous être quelqu'un. On a tous des rêves souvent inaccessibles. Moi je voulais être dessinateur, musicien ou maitre du monde (pour le dernier, je ne désespère pas, je suis encore dans les clous). Et puis on vieillit. Je crois qu'il existe un passage méconnu de la vie humaine qui est ce moment où l'on s'aperçoit qu'on ne sera jamais ce qu'on voulait être, je suis sûr que ce passage est à l'origine des crises d'angoisses ou existentielles et d'une partie des excès de nos vingt ans. C'est la période où les gens qui nous aiment disent qu'on se cherche, alors qu'on vient de se faire arrêter en état d'ébriété avec un join dans chaque main ;"faut le comprendre, il se cherche en ce moment ".

Moi, je me suis cherché longtemps, tellement longtemps que je me demande si je ne me suis pas perdu de vue pendant un certain temps. En fait, j'ai l'impression de m'être cherché jusqu'à la naissance de Louise. Où tout au moins, jusqu'à ce que sa naissance devienne une évidence et que la panique et l'angoisse s'emparent de moi comme elles s'emparent de la plupart des futurs pères, les autres sont des inconscients qui n'ont rien à faire sur ce blog. Il y a un moment où le futur papa découvre le gouffre devant lequel il est et qu'il va devoir traverser tel Indiana Jones avec son chapeau, mais sans fouet, sans torche avec le risque de se prendre un mur à chaque seconde. La vie est une aventure et être père est une aventure dans l'aventure.

Et puis, on tient le bébé dans les bras et les choses se mettent en place. On a toujours peur, j'aurai peur jusqu'à la fin de mes jours, mais c'est devenu normal. J'ai déja dit (vous l'avez lu. Si, si mais vous n'avez aucune mémoire, c'est tout) qu'avec Louise j'avais pris conscience de l'ordre des choses. Que ma mort devra préceder celle de mes enfants. J'ai compris ça avec la naissance de ma fille. Et j'ai compris aussi la douleur que ça doit être quand cet ordre n'est pas respecté. Quand on est jeune, on se croit immortel c'est quand nos enfants naissent qu'on comprend pourquoi on doit être mortel, pour que eux nous survivent. On comprend un peu plus nos parents.

Ce qu'il y a surtout c'est que je me suis rendu compte que Louise était beaucoup plus que moi. Elle était plus que mes rêves, j'aurais rangé mes crayons pour elle (dans les faits, je l'ai plus ou moins fait), J'ai découvert que, au fond, mes rêves étaient moins importants qu'elle. Et c'est là que je suis d'accord avec la maman de Carole (bon, si vous avez déjà oublié le début de l'article, c'est pas la peine).

Oui, je sais que c'est un peu long, juste pour dire que je suis du même avis que belle-maman, mais bon, de temps en temps, il faut savoir être conciliant et reconnaitre à nos ainées la sagesse qu'ils doivent avoir à leur âge. En plus hier c'était la fête des grand-mères, il faut bien que je marque le coup.

Et surtout, plus le temps passe, plus il semble que Louise possède des traits de caractère de sa grand-mère maternelle, je dois donc faire attention. D'ici qu'elle se réfugie chez elle quand elle se sentira opprimée par ses parents, comme ma maman le faisait avec sa grand-mère. Parce que si Louise ressemble à Christine, qu'elles ont une forme de complicité issu d'un caractère semblable et qu'en plus la plus âgée apprend des trucs à la plus jeune, on est pas sortie des ronces, comme disait l'autre (cruche ?!). Surtout que je sais belle-maman assez mutine pour s'amuser nous faire enrager en expliquant à Louise tout ce qu'on ne voudrait pas qu'elle sache.

Pour finir, je me dis qu'il y a pire pour Louise que d'avoir le caractère de sa grand-mère. Enfin, ceci étant dit, si cela devait être le cas, plutôt que de haïr mon futur gendre, je me vois bien lui taper sur l'épaule en lui glissant un "bonne chance" chargé de compassion. On dit que ça saute une génération, j'ai peut-être eu de la chance de tomber sur la bonne.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

andrea 07/03/2011 23:18



ahhhhh! ben j'avais raison de dire que j'etais d'accord!



Jo 07/03/2011 23:26



Fis toi à ton instinct jeune padawan ; )



andrea 07/03/2011 22:17



ah c'etait surement une private joke! 


Bon, moi je l'ai souvent vérifié, les belles-mamans ont souvent raison, meme si c'est énervant, alors je suis d'accord aussi. meme si je sais pas de quoi, et j'espere que je vais pas le
regrettée.


mais en tout cas ça a l'air de lui faire très plaisir! ^^



Jo 07/03/2011 22:56



Non c'est pas un private joke, c'est moi qui en voulant essayer de faire une rédaction plus travaillée que d'habitude me suis emmèlé les pinceaux.


samedi, nous parlions en groupe de ce que nous avions découvert en devenant parents, et la maman de Carole a sorti ce que j'avais ressenti à la naissance de Louise, à savoir que nos enfants son
plus que nous, qu'au final, quand ils naissent nous ne valons plus grand chose à côté d'eux et que quoique nous soyons, quelqu'ait été nos rêves et nos réalisations, rien n'est plus grand que nos
enfants. Voilà, pardon de n'avoir pas été assez clair ; )



mamie kit 07/03/2011 22:16



je me réjouis à l'avance des explications que tu donneras à Andréa !



Jo 07/03/2011 22:58



Ok, je me lance...



mamie kit 07/03/2011 22:13







mamie kit 07/03/2011 22:11



et c'est normal qu'Andréa ne comprenne pas !



Jo 07/03/2011 22:58



Attention, on ne critique pas mon bras droit qui n'est pas blonde.



Présentation

  • : Le blog de Tristan
  • Le blog de Tristan
  • : Né le 26/08/2009 à 11h25
  • Contact

Bonjour et bienvenu

Tristan, c'est mon fils, il est né le 26 aout 2009. Il a une soeur, Louise, née en avril 2006

Petites chroniques  de la vie de papa.

je vous souhaite bonne lecture.

Si ce blog vous plait, vous pouvez vous tenir au courant des nouveaux articles en inscrivant votre mail dans la case "Newsletter"

Recherche

Mails

Pour joindre Georges : g.boffi@free.fr

Articles Récents

  • Monologue du Génie
    La vie de génie dans une bouteille est plutôt tranquille. Évidemment, il ne faut pas avoir besoin d’une vie sociale exaltante. Pas question de soirées entre amis ni de folles virées à travers la ville, passant de bars en boites de nuits. Contrairement...
  • Dans mes bras
    Tu ne te souviens pas du nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras. Du jour de ta naissance à peine libéré de ton cordon à tes cauchemars qui me font me lever au milieu de la nuit. Des soirées à chercher ton sommeil de bébé aux câlins qui nous font...
  • Et gronde l'océan du monde
    Quand je te regarde mon amour, petite fille blonde aux yeux clairs, quand je te regarde, je vois un bébé face à l’océan. Les vagues gigantesques du monde qui vient, pleines du bruit et de la fureur d’une humanité malade. Ces rouleaux qui broient même...
  • Juste écrire
    C’est drô le comme il suffit d’un rien parfois. Juste une phrase lu sur le net ou dans un livre, un déclic et tu te dis que tu as envie d’écrire. Écrire c’est difficile mine de rien, c’est épuisant, vidant. C’est quelques fois comme si on s’écorchait...
  • A pleines dents
    Tristan a mordu un camarade l’école. Alors, que les choses soient claires, je ne lui en veux pas fondamentalement pour ça. D’accord, ce n’est pas sympa, cela ne se fait pas de mordre les autres, il faut le disputer pour le principe, le punir si nécessaire...
  • Les dinosaures ont disparus
    C’est le cycle de la vie, les dinosaures s’éteignent. Louise les délaisse petit à petit, au point qu’ils ont quasiment disparu de ses jeux et de ses lectures. Ils sont remplacés par les licornes et les chevaux. Après en avoir discuté avec d’autres parents,...
  • Les seconds seront...les seconds.
    Pas facile d'être le second. J’ai toujours eu l’impression de comprendre Louise, j’ai commis des erreurs, trop stimulé son petit cerveau je crois, mais on veut toujours faire bien pour le premier enfant. Et puis, le premier enfant et toujours le centre...
  • Qu'il était beau mon moyen-âge
    C’est bien d’être entre mecs. Enfin bon, on ne passe pas notre temps à parler foot et politique comme le font la plupart des mecs. Tristan n’en est heureusement pas encore à ce moment de sa vie. Non, il parle plutôt de jeux, de dessins animés, de chocolat...
  • Seul avec Papa
    Les filles sont parties. Hé oui, cette semaine, Carole et Louise sont en classe découverte. Cinq jours loin de la maison. Me voilà donc tout seul avec mon fils. Je ne suis pas sûr que Carole se rende compte à quel point c'est dangereux d'avoir fait ça....
  • Tristan, il faut qu'on cause.
    Bon, nous y voilà. Je vous avais expliqué les déboires de Tristan avec l’autorité scolaire qu’est sa maitresse en titre. Bon, je ne peux pas juger, n’étant pas présent, si c’est la maitresse qui déteste mon fils ou si c’est mon fils qui a, par moments...