Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 17:38

P1150060Louise a peur des araignées.

Jusque là rien d'anormal, sa maman est aussi arachnophobe.

Mais Louise a décidé de combattre sa peur, un peu par ma faute je dois l'admettre. J'en avais assez de l'entendre hurler à chaque fois qu'une bêbête velue et pattue décidait de se faire une toile dans un coin de la maison. Comme son hurlement me faisait sursauter et que je déteste sursauter, j'ai entrepris de lui expliquer l'utilité écologique de la petite bête qui monte qui monte. Nous en avons observé quelques unes, détaillé leurs yeux aussi inexpressifs que ceux de l'acteur de Twilight avec les pattes velues aussi. Mon idée était que si elle connaissait les araignées, elle n'en aurait plus peur.

Mais voilà, l'esprit féminin est ainsi fait qu'il échappe à la logique dans laquelle Mère Nature a baigné chaque mâle de cette planète et qui fait des hommes les meilleurs scientifiques et les plus brillants esprits mathématiques de la création, loin devant le lapin qui pourtant est proche de nous sur beaucoup d'autres plans. Louise a donc décidé de couper la poire en deux. Elle continue d'avoir peur des araignées, sauf d'une.

D'abord, j'aimerais qu'on s'arrête un instant sur ce choix. Comment définir l'intelligence ? A mes yeux ça n'a rien à voir avec la connaissance. Beaucoup de gens pensent que ceux qui en savent plus qu'eux ont un Q.I. plus élevé. C'est faux. Si la connaissance peut aider l'intelligence, elle n'est qu'un outil, ce que le dictionnaire est à l'écrivain. L'intelligence c'est la façon de faire face et de résoudre un problème donné. Louise avait un problème : une peur incontrôlable des araignées qui, elle le savait, me mettait en colère. Colère plus dûe aux cris qu'à la peur elle même. Si une phobie doit se respecter, le hurlement soudain qui fait que votre coeur rate quelques battements et menace de quitter votre cage thoracique pour partir loin de cette maison de fou, lui, a tendance à me fâcher menu. La solution que choisit ma fille fut complètement originale. Elle est devenue copine avec une araignée pour me montrer qu'elle contrôlait sa peur, tout en continuant à avoir la phobie des autres spécimènes octopodes qu'elle croise sur sa route. Si ça, ça vaut pas tous les tests de Q.I. du monde.

Mais voila, son idée, même si elle est géniale fait un dommage collatéral : le ménage.

En effet, l'araignée qui a fait amie-amie avec ma fille se trouve dans les toilettes. Elle la voit à chaque fois qu'elle y va, elle l'a même baptisée du petit nom de "filopate", elle lui parle et lui demande des nouvelles des mouches. Nous voici donc face à un dilèmne : que faire avec cette toile d'araignée dans un coin des WC ? Il y a quelques semaines, lors d'un nettoyage, la toile fut défaite et la bête devint SDF. Louise ayant besoin de s'isoler, m'appela inquiète de ne pas voir sa copine aux pattes velues (je parle de l'araignée, parce que la petite voisine a aussi.....enfin bref, c'est un autre sujet), je lui expliquai alors qu'elle était sortie et qu'elle la trouvrerait bivouaquant dans le jardin sous sa toile de camping, et que non, nous n'irons pas la chercher maintenant étant donné qu'il est 20 heures, qu'il fait nuit et moins cinq dehors.

Le sujet revint une fois ou deux sur le tapis des toilettes, jusqu'au jour où Louise toute heureuse, découvrit que son amie était revenue. Elle s'était construit son "patte à terre" juste un peu plus haut que le précédent comme on bâtit plus haut pour échapper aux inondations. Pour Louise, il n'y a pas de doutes que Filopate a juste déménagé d'un étage alors que je suis un peu plus dubitatif. Je soupconne la précédente locataire du petit coin d'avoir émmigrée au fond d'un sac à aspirateur un jour de grand vent, remplacée assez vite par une cousine qui se promenait baluchon sur le dos à la recherche d'un endroit tranquille avec un ciel pas trop toilé. Peu importe, Louise est heureuse et ce bonheur fait sans le savoir celui d'une araignée qui a gagné un peu de répis pour, tranquillement, poursuivre sa pêche à la mouche.

Mais attention ça ne durera pas, croire que nous tolérerons l'octopode dans ce lieu de recueillement et de solitude jusqu'a ce que Louise ait des boutons d'arachnée est exagéré. Filopate 1 ou 2, telle Cendrillon, devra quitter sa belle toilette pour retourner dans la poussière et les cendres, recouverte d'un sac. Mais là pas de prince charmant, pas de pantoufle de vaire à essayer huit fois et pas d'ils vécurent heureux.

Mais peut-être que dans la tempête de l'aspirateur, elle pourra apercevoir une toile filante et faire un voeu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Taju 15/02/2011 09:39



J'ai adoré ce récit...j'ai pas perdu le fil de l'histoire


 


Signée la régnier du sud !



Jo 15/02/2011 16:57



Merci Ju. 



andrea 14/02/2011 19:19



eh oui...


 


tiens au fait, je sais pas si tu l'as reçu... 


http://mespetitstravaux.canalblog.com/



andrea 14/02/2011 15:43



c'est très pouetique!!



Jo 14/02/2011 18:31



Oui, oh ! Je sais bien, dès qu'il y a pas de baston, ça t'ennuie. ;)


 



mamie kit 13/02/2011 23:04



que de romantisme. Quelle jolie histoire j'ai lu avant d'aller me coucher...Que du bonheur. j'ai des, hé, toiles devant les yeux. Je file donc ...dans mon lit.



Jo 14/02/2011 18:29



Bonne nuit et merci : )



Présentation

  • : Le blog de Tristan
  • Le blog de Tristan
  • : Né le 26/08/2009 à 11h25
  • Contact

Bonjour et bienvenu

Tristan, c'est mon fils, il est né le 26 aout 2009. Il a une soeur, Louise, née en avril 2006

Petites chroniques  de la vie de papa.

je vous souhaite bonne lecture.

Si ce blog vous plait, vous pouvez vous tenir au courant des nouveaux articles en inscrivant votre mail dans la case "Newsletter"

Recherche

Mails

Pour joindre Georges : g.boffi@free.fr

Articles Récents

  • Monologue du Génie
    La vie de génie dans une bouteille est plutôt tranquille. Évidemment, il ne faut pas avoir besoin d’une vie sociale exaltante. Pas question de soirées entre amis ni de folles virées à travers la ville, passant de bars en boites de nuits. Contrairement...
  • Dans mes bras
    Tu ne te souviens pas du nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras. Du jour de ta naissance à peine libéré de ton cordon à tes cauchemars qui me font me lever au milieu de la nuit. Des soirées à chercher ton sommeil de bébé aux câlins qui nous font...
  • Et gronde l'océan du monde
    Quand je te regarde mon amour, petite fille blonde aux yeux clairs, quand je te regarde, je vois un bébé face à l’océan. Les vagues gigantesques du monde qui vient, pleines du bruit et de la fureur d’une humanité malade. Ces rouleaux qui broient même...
  • Juste écrire
    C’est drô le comme il suffit d’un rien parfois. Juste une phrase lu sur le net ou dans un livre, un déclic et tu te dis que tu as envie d’écrire. Écrire c’est difficile mine de rien, c’est épuisant, vidant. C’est quelques fois comme si on s’écorchait...
  • A pleines dents
    Tristan a mordu un camarade l’école. Alors, que les choses soient claires, je ne lui en veux pas fondamentalement pour ça. D’accord, ce n’est pas sympa, cela ne se fait pas de mordre les autres, il faut le disputer pour le principe, le punir si nécessaire...
  • Les dinosaures ont disparus
    C’est le cycle de la vie, les dinosaures s’éteignent. Louise les délaisse petit à petit, au point qu’ils ont quasiment disparu de ses jeux et de ses lectures. Ils sont remplacés par les licornes et les chevaux. Après en avoir discuté avec d’autres parents,...
  • Les seconds seront...les seconds.
    Pas facile d'être le second. J’ai toujours eu l’impression de comprendre Louise, j’ai commis des erreurs, trop stimulé son petit cerveau je crois, mais on veut toujours faire bien pour le premier enfant. Et puis, le premier enfant et toujours le centre...
  • Qu'il était beau mon moyen-âge
    C’est bien d’être entre mecs. Enfin bon, on ne passe pas notre temps à parler foot et politique comme le font la plupart des mecs. Tristan n’en est heureusement pas encore à ce moment de sa vie. Non, il parle plutôt de jeux, de dessins animés, de chocolat...
  • Seul avec Papa
    Les filles sont parties. Hé oui, cette semaine, Carole et Louise sont en classe découverte. Cinq jours loin de la maison. Me voilà donc tout seul avec mon fils. Je ne suis pas sûr que Carole se rende compte à quel point c'est dangereux d'avoir fait ça....
  • Tristan, il faut qu'on cause.
    Bon, nous y voilà. Je vous avais expliqué les déboires de Tristan avec l’autorité scolaire qu’est sa maitresse en titre. Bon, je ne peux pas juger, n’étant pas présent, si c’est la maitresse qui déteste mon fils ou si c’est mon fils qui a, par moments...