Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 20:16

P1140387Louise aime le rose.

Alors nous, au départ, jeunes parents modernes, plein de rêves et d'idéaux pour notre premier enfant, nous avions décrétés que la dictature de Barbie ne passerait pas par notre fille, que nous la protégerions des stéréotypes sexués portés par les jouets pour petite fille (c'est bon la phrase est finie, vous pouvez respirer).

Nous avons fait comprendre à demi mots à ceux qui souhaitaient offrir un petit quelque-chose à Louise qu'ils devaient éviter les couleurs flashy, les paillettes et le rose bonbon. Vous en avez déjà vu, je suis sûr de ses gamines habillées en poupée des années 80 avec la couleurs qui vous pique les yeux et les paillettes genre disco. Bon, nous voulions éviter ça.

Mais voila, le souci c'est que les parents ne décident pas de tout. D'abord les gens ne nous écoutent pas forcement. Si belle-maman a décidée que ce petit dessus rose avec les Petshop en paillette va s'accorder pile poil avec le teint de Louise, vous pouvez sortir tous les arguments du monde sur le ravages supposées de cette couleur sur les neurones des fillettes et que c'est la porte ouverte à tout de Dora à Barbie, rien n'y fait... Je vous ai jamais dit à quelle point elle peut être têtue ma belle-maman ? Et puis dès qu'elle commence a aller chez la nounou, elle rencontre d'autre petite fille dont la fameuse qui s'habille en fushia clair (j'essaie d'éviter de trop répéter "rose" pour pas que vous pensiez que je fais une fixation), et qui en deux jours convertie votre petit ange aux joies des princesses et des tenues saumons qui brille à la lumière.

Il y aurait donc une sorte de fatalité pour les fillettes. Un passage obligé plein de rose et de crinoline, de grandes robes et de princes efféminés en caleçons serrés. Le pire c'est qu'en vieillissant tout ça ne s'estompe pas. Les petites filles devenues adultes rêvent toujours de contes de fées et de prince charmant, elles mettent moins de rose à paillettes et excluent la plupart du temps les mecs en collants moulants et culottes bouffantes sentant bien qu'il doit y avoir une arnaque.

Cela explique en partie les difficultés de compréhension entre femmes et hommes. Comment voulez-vous que moi, ours des cavernes, cro-magnon en jeans, je puisse rivalisé  avec le prince charmant tapie dans l'inconscient de Carole ? N'importe quel mâle un tantinet évolué sait qu'il ne sera jamais que l'ombre d'un rêve de petite fille. Voila pourquoi nous sombrons dans l'alcool, le foot et la chasse. Voila pourquoi nous ne mettons jamais de collants moulants, nous ne supporterions pas la comparaison, en plus mon sens du ridicule à ses limites.

Et malgré tout ça, ils nous arrive de nous prendre au sérieux et de penser que nous sommes les meilleurs, alors que nous n'arrivons même pas à tenir la comparaison avec les rêves d'une petite fille. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Tristan
  • Le blog de Tristan
  • : Né le 26/08/2009 à 11h25
  • Contact

Bonjour et bienvenu

Tristan, c'est mon fils, il est né le 26 aout 2009. Il a une soeur, Louise, née en avril 2006

Petites chroniques  de la vie de papa.

je vous souhaite bonne lecture.

Si ce blog vous plait, vous pouvez vous tenir au courant des nouveaux articles en inscrivant votre mail dans la case "Newsletter"

Recherche

Mails

Pour joindre Georges : g.boffi@free.fr

Articles Récents

  • Monologue du Génie
    La vie de génie dans une bouteille est plutôt tranquille. Évidemment, il ne faut pas avoir besoin d’une vie sociale exaltante. Pas question de soirées entre amis ni de folles virées à travers la ville, passant de bars en boites de nuits. Contrairement...
  • Dans mes bras
    Tu ne te souviens pas du nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras. Du jour de ta naissance à peine libéré de ton cordon à tes cauchemars qui me font me lever au milieu de la nuit. Des soirées à chercher ton sommeil de bébé aux câlins qui nous font...
  • Et gronde l'océan du monde
    Quand je te regarde mon amour, petite fille blonde aux yeux clairs, quand je te regarde, je vois un bébé face à l’océan. Les vagues gigantesques du monde qui vient, pleines du bruit et de la fureur d’une humanité malade. Ces rouleaux qui broient même...
  • Juste écrire
    C’est drô le comme il suffit d’un rien parfois. Juste une phrase lu sur le net ou dans un livre, un déclic et tu te dis que tu as envie d’écrire. Écrire c’est difficile mine de rien, c’est épuisant, vidant. C’est quelques fois comme si on s’écorchait...
  • A pleines dents
    Tristan a mordu un camarade l’école. Alors, que les choses soient claires, je ne lui en veux pas fondamentalement pour ça. D’accord, ce n’est pas sympa, cela ne se fait pas de mordre les autres, il faut le disputer pour le principe, le punir si nécessaire...
  • Les dinosaures ont disparus
    C’est le cycle de la vie, les dinosaures s’éteignent. Louise les délaisse petit à petit, au point qu’ils ont quasiment disparu de ses jeux et de ses lectures. Ils sont remplacés par les licornes et les chevaux. Après en avoir discuté avec d’autres parents,...
  • Les seconds seront...les seconds.
    Pas facile d'être le second. J’ai toujours eu l’impression de comprendre Louise, j’ai commis des erreurs, trop stimulé son petit cerveau je crois, mais on veut toujours faire bien pour le premier enfant. Et puis, le premier enfant et toujours le centre...
  • Qu'il était beau mon moyen-âge
    C’est bien d’être entre mecs. Enfin bon, on ne passe pas notre temps à parler foot et politique comme le font la plupart des mecs. Tristan n’en est heureusement pas encore à ce moment de sa vie. Non, il parle plutôt de jeux, de dessins animés, de chocolat...
  • Seul avec Papa
    Les filles sont parties. Hé oui, cette semaine, Carole et Louise sont en classe découverte. Cinq jours loin de la maison. Me voilà donc tout seul avec mon fils. Je ne suis pas sûr que Carole se rende compte à quel point c'est dangereux d'avoir fait ça....
  • Tristan, il faut qu'on cause.
    Bon, nous y voilà. Je vous avais expliqué les déboires de Tristan avec l’autorité scolaire qu’est sa maitresse en titre. Bon, je ne peux pas juger, n’étant pas présent, si c’est la maitresse qui déteste mon fils ou si c’est mon fils qui a, par moments...