Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 11:51

P1130776Bon, où en étions-nous ?

 

Ah oui ! Tristan marche. Ce qui explique que je passe mon temps à courir derrière lui maintenant. Il a trouvé le placard où on range le chocolat et les biscottes (c'est bien mon fils ça !!) et il adore danser en se regardant dans la vitre du four, les glaces et la musique qui bouge.

 

Louise est adorable avec lui, même quand il lui mord le bras que Louise lui tend un peu facilement, je trouve. Il commence à avoir son petit caractère et sais nous faire comprendre quand il ne veut pas aller se reposer ou quand il n'aime pas ce qu'il y a dans son assiette, ce qui, vu les quantités de nourriture qu'il enfourne, arrive rarement.

 

Il est très câlin, plus que Louise. Souvent, il vient vers moi (à cet âge marcher ressemble plus à une perpétuelle chute évitée de justesse qu'au déplacement raffiné et félin dont je sais faire preuve les fois où j'ai envie de faire preuve d'une démarche féline et raffinée....Pas souvent donc...Surtout sobre), m'enlace très fort (bon pour être tout à fait honnête, il se cramponne à mon tibia) avec le regard plein d'amour que peut avoir un enfant d'un an pour l'auteur de ses jours et accessoirement celui qui tiens le morceau de pain qu'il aimerait bien envoyer rejoindre les quelques kilos de trucs qui sont en train de mariner dans son estomac.

 

Il lui arrive aussi de dire "Papa" pour capter mon attention puis de me raconter des choses pleines de "flurk niafra demofiatrifoncelle arifionnatrifu" que je suis seul à comprendre. Il faut savoir que le langage des enfants n'est intelligible que pour leurs parents, c'est un grand mystère sur lequel aucun scientifique ne se penche. Ce qui prouve bien que les scientifiques feraient mieux de s'occuper de leurs enfants plutôt que de chercher des machins improbables qui finissent invariablement par nous pêter à la tronche. Quand Tristan m'explique sa conception de l'existence, je sais que je touche là à des choses essentielles de la vie. La résolution de toutes les grandes énigmes de la création n'est jamais très loin lorsqu'un bébé vous parle.

 

Bien que je sois un dégommeur de déterminisme, je ne peux que me résoudre à constater que Tristan est un fan des tracteurs et des pelleteuses, des camions et des tondeuses à gazons, du papy qui joue du marteau ou de la perceuse voir des deux en même temps (ouais, je sais, il est super fort le Papou de Tristan). Et puis, je me souviens que Louise adorait les tracteurs, les pelleteuses, les trains et les motos. Et que son grand-père lui a appris à planter des clous. Et pan ! Dans le pif du déterminisme.

 

 

C'est une période plus dense mais plus agréable qui s'ouvre. Carole travail beaucoup, et ma vie se résume à boulot, bébés, dodo. Mais en fait, quand Tristan et Louise sont de bon humeur, c'est super agréable. Jouer avec mon fils, le voir apprendre en quelques minutes, l'entendre chanter tout seul dans son lit, raconter des histoires à ma fille (ou écouter les siennes), voir à quel point elle grandit, écouter ses questions et essayer d'y répondre sans jamais lui mentir et presque capter le bruit que font les rouages de son cerveau quand ils se mettent en route pour comprendre et trier tout ce qu'elle emmagasine.

 

J'ai eu, il y a plusieurs semaines, ma première grande discussion sur la mort avec ma fille. Moment délicat où j'ai choisi de répondre franchement à Louise : "oui je vais mourir, mais pas maintenant... Oui maman aussi...Non tu ne seras jamais toute seule, il y aura toujours quelqu'un pour s'occuper de toi". Au final, après une autre conversation sur le même thème quelques jours plus tard, Louise à peur de l'abandon et la mort est pour elle un abandon. C'est à la fois très égoïste, mais c'est aussi une peur primale, peut-être la plus importante de toutes, la peur d'être abandonné, pas d'être seul, d'être abandonné, c'est différent. Et au fondl n'est-ce pas ce qu'on ressent tous, même adulte.

 

Tristan se fout de tout ça pour le moment. Il préfère baver partout (eh oui, ça c'était calmé, mais là ça lui reprend) et piquer la télécommande à sa sœur qui regarde un dessin animé pour zapper invariablement sur une chaîne où passe un reportage sur la tonte du yack au Pérou ou sur la taille du granit en milieu réfrigérer, ce qui, avouons-le, est moins marrant que Blanche-neige ou Dora. Bien qu'il serait temps que Louise commence à s'intéresser au monde vu que plus tard, elle a décidée qu'elle serait Reine. Ce qui m'ouvre des perspectives de retraite plutôt agréable pour peu que le royaume soit au moins aussi prospère que le Liechtenstein ou Monaco voir les deux réunis...A partir de quel âge on peut fiancer sa fille à un futur roi ?...Non, c'est juste parce que, moi, j'ai rien contre les retraites anticipées dans des cas comme ça !

 

Louise est à l'école, Carole aussi, Tristan dors, il a été sympa ce matin. On a ri, dansé, jouer et regardé passer un camion. Je savoure un rare moment de calme, de silence. Des minutes éphémères qui permettent de recharger les batteries et qui changent le besoin de boire un café en plaisir de savourer un bon café. J'ai des tonnes de choses à faire, mais qui attendrons cet après-midi ou plus tard encore. Là j'avais juste envie d'écrire un mot sur ce blog. Avant d'écrire, je ressentais un peu cette gêne qu'on a d'appeler quelqu'un dont on n’a pas pris de nouvelles depuis des mois. A chaque fois, on se promet de retéléphoner très vite et de ne plus laisser autant de temps passé.

 

Ça fait plaisir de vous revoir...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

andrea 24/09/2010 16:16



ah ben nous aussi! on t'attendait comme le messie dis-donc!!



Jo 24/09/2010 17:20



Heu !! Ce commentaire me clou sur place. Si je n'étais pas si modeste.... Mais je te rassure, moi aussi je m'attendais...En fait, je suis pa certain que ça te rassure...Où sont mes pillules ??



Présentation

  • : Le blog de Tristan
  • Le blog de Tristan
  • : Né le 26/08/2009 à 11h25
  • Contact

Bonjour et bienvenu

Tristan, c'est mon fils, il est né le 26 aout 2009. Il a une soeur, Louise, née en avril 2006

Petites chroniques  de la vie de papa.

je vous souhaite bonne lecture.

Si ce blog vous plait, vous pouvez vous tenir au courant des nouveaux articles en inscrivant votre mail dans la case "Newsletter"

Recherche

Mails

Pour joindre Georges : g.boffi@free.fr

Articles Récents

  • Monologue du Génie
    La vie de génie dans une bouteille est plutôt tranquille. Évidemment, il ne faut pas avoir besoin d’une vie sociale exaltante. Pas question de soirées entre amis ni de folles virées à travers la ville, passant de bars en boites de nuits. Contrairement...
  • Dans mes bras
    Tu ne te souviens pas du nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras. Du jour de ta naissance à peine libéré de ton cordon à tes cauchemars qui me font me lever au milieu de la nuit. Des soirées à chercher ton sommeil de bébé aux câlins qui nous font...
  • Et gronde l'océan du monde
    Quand je te regarde mon amour, petite fille blonde aux yeux clairs, quand je te regarde, je vois un bébé face à l’océan. Les vagues gigantesques du monde qui vient, pleines du bruit et de la fureur d’une humanité malade. Ces rouleaux qui broient même...
  • Juste écrire
    C’est drô le comme il suffit d’un rien parfois. Juste une phrase lu sur le net ou dans un livre, un déclic et tu te dis que tu as envie d’écrire. Écrire c’est difficile mine de rien, c’est épuisant, vidant. C’est quelques fois comme si on s’écorchait...
  • A pleines dents
    Tristan a mordu un camarade l’école. Alors, que les choses soient claires, je ne lui en veux pas fondamentalement pour ça. D’accord, ce n’est pas sympa, cela ne se fait pas de mordre les autres, il faut le disputer pour le principe, le punir si nécessaire...
  • Les dinosaures ont disparus
    C’est le cycle de la vie, les dinosaures s’éteignent. Louise les délaisse petit à petit, au point qu’ils ont quasiment disparu de ses jeux et de ses lectures. Ils sont remplacés par les licornes et les chevaux. Après en avoir discuté avec d’autres parents,...
  • Les seconds seront...les seconds.
    Pas facile d'être le second. J’ai toujours eu l’impression de comprendre Louise, j’ai commis des erreurs, trop stimulé son petit cerveau je crois, mais on veut toujours faire bien pour le premier enfant. Et puis, le premier enfant et toujours le centre...
  • Qu'il était beau mon moyen-âge
    C’est bien d’être entre mecs. Enfin bon, on ne passe pas notre temps à parler foot et politique comme le font la plupart des mecs. Tristan n’en est heureusement pas encore à ce moment de sa vie. Non, il parle plutôt de jeux, de dessins animés, de chocolat...
  • Seul avec Papa
    Les filles sont parties. Hé oui, cette semaine, Carole et Louise sont en classe découverte. Cinq jours loin de la maison. Me voilà donc tout seul avec mon fils. Je ne suis pas sûr que Carole se rende compte à quel point c'est dangereux d'avoir fait ça....
  • Tristan, il faut qu'on cause.
    Bon, nous y voilà. Je vous avais expliqué les déboires de Tristan avec l’autorité scolaire qu’est sa maitresse en titre. Bon, je ne peux pas juger, n’étant pas présent, si c’est la maitresse qui déteste mon fils ou si c’est mon fils qui a, par moments...