Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 17:07

P1150591Nous voici rentrés.

Vous savez, il y a des jours comme ça. Je me lève dans une jolie ville, il fait beau, la température est agréable. Et je sais que je vais être obligé de prendre l'avion (ce que je déteste) pour rentrer à Paris (ville que je n'aime pas). Et en plus, on arrive, il fait froid et gris. Heureusement que notre hôtesse est adorable et nous que devrions passer une bonne soirée, avant de retrouver nos enfants demain.

Hier, pour notre dernier jour, nous avons visité l'intérieur de la Sagrada Familia. Nous en avions fait le tour et comme il y avait beaucoup de monde, nous avions renoncé à entrer. Nous nous sommes rattrapés hier et nous n'avons pas été déçu.

Il y a des choses qui vous prennent à la gorge et qui vous font monter les larmes aux yeux. C'est exactement ce que j'ai ressenti en entrant dans cette basilique. Je me suis pris en pleine figure la grandeur de l'ouvrage, la beauté des lumières et une foule de choses qu'on découvre au fur et à mesure qu'on avance à l'intérieur de cet édifice impressionnant. C'est très difficile à décrire et impossible à rendre en photo. Mais croyez moi c'est vraiment quelque chose d'unique et que je suis content d'avoir vu. 

Nos petites vacances ont été très réussies et très riches en découvertes et en calories. J'ai découvert lors d'une visite dans une librairie et en voyant les clientes partir toutes avec le même bouquin que certaines préocupations sont les mêmes quelque soit le côté des pyrénées. Le livre en question est une méthode de régime qui à l'air de bien fonctionner en catalogne. Je vous en reparlerais si je vois sa traduction française se pointer. Parce qui si l'auteure arrive à faire maigrir les mangeuses de tapas, ça devrait pas poser de soucis aux mangeuses de grenouilles. On a vu aussi des jeunes catalans à la terrasse de cafés qui refaisaient le monde. En même temps, si a vingt ans tu ne refais pas le monde assis à une terrasse de café c'est que tu as raté quelque chose. Les terrasses de café servent essentiellement à refaire le monde à vingt ans, à dire du mal des gens qui passent à trente ans, à se plaindre de nos enfants à quarante ans et à montrer qu'on est encore en vie à quatre-vingts ans. Entre quarante et quatre-vingts, on ne fréquente plus les terrasses de café, on a pas le temps.

On a vu aussi énormement de jolies choses, Les façades des immeubles barcelonais nous montrent à quel point une ville peut-être belle et pas tristounette comme la plupart des nôtres. Je sais que je ne suis pas objectif et que je rentre de vacances que tout était plus joli là bas qu'ici. Et que les indigènes étaient gentils et que tu te rends compte qu'ils ont l'électricité et qu'ils s'habillent presque comme nous. Bon ils ont du mal à nous comprendre, surtout quand on parle en français mais en parlant lentement, on arrive à se faire comprendre.

Et puis, c'est le paradis des habits colorés, des boutiques d'habits qu'il faut visiter une par une pour être sûr de ne pas rater le petit dessus qui va bien surtout que, ça j'avais omis de vous le dire, c'est les soldes à Barcelone. Carole à refait sa garde-robe et celle de Louise, Tristan et moi on a eu droit respectivement à une chemise et un tee shirt. Bon mais c'est pas grave. Tristan s'en moque un peu des fringues et moi je me suis vengé sur les tapas, histoire de compenser.

Je suis fatigué mais content de retrouver mes enfants demain. Il faut savoir que ces vacances ont été une grande première pour Carole. C'est la première fois qu'elle ne voyait les enfants pendant une semaine. C'est fou, mais depuis la naissance de Louise, jamais elle n'a quitté les enfants aussi longtemps. On dirait pas comme ça. Du coup ils lui manquent beaucoup, mais elle le dis pas, elle fait sa bravache et pour compenser, elle achète plein d'habits à Louise, histoire qu'elle ne lui en veule pas trop.

Moi, je m'en fou, quoique je fasse, mes enfants m'aiment. C'est ça quand on est un plus mieux papa du monde.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

andrea 26/02/2011 11:15



je comprends tout a fait carole! et dire qu'en 3 ans je n'ai jamais quitté L.J... sauf pour samackdown, 12h... 


bienvenue au pays!!



Jo 26/02/2011 16:37



Merci, on est rentrés sains et saufs (enfin pour Carole parce que moi, sain, ça fait longtemps que c'est sans espoir).



Présentation

  • : Le blog de Tristan
  • Le blog de Tristan
  • : Né le 26/08/2009 à 11h25
  • Contact

Bonjour et bienvenu

Tristan, c'est mon fils, il est né le 26 aout 2009. Il a une soeur, Louise, née en avril 2006

Petites chroniques  de la vie de papa.

je vous souhaite bonne lecture.

Si ce blog vous plait, vous pouvez vous tenir au courant des nouveaux articles en inscrivant votre mail dans la case "Newsletter"

Recherche

Mails

Pour joindre Georges : g.boffi@free.fr

Articles Récents

  • Monologue du Génie
    La vie de génie dans une bouteille est plutôt tranquille. Évidemment, il ne faut pas avoir besoin d’une vie sociale exaltante. Pas question de soirées entre amis ni de folles virées à travers la ville, passant de bars en boites de nuits. Contrairement...
  • Dans mes bras
    Tu ne te souviens pas du nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras. Du jour de ta naissance à peine libéré de ton cordon à tes cauchemars qui me font me lever au milieu de la nuit. Des soirées à chercher ton sommeil de bébé aux câlins qui nous font...
  • Et gronde l'océan du monde
    Quand je te regarde mon amour, petite fille blonde aux yeux clairs, quand je te regarde, je vois un bébé face à l’océan. Les vagues gigantesques du monde qui vient, pleines du bruit et de la fureur d’une humanité malade. Ces rouleaux qui broient même...
  • Juste écrire
    C’est drô le comme il suffit d’un rien parfois. Juste une phrase lu sur le net ou dans un livre, un déclic et tu te dis que tu as envie d’écrire. Écrire c’est difficile mine de rien, c’est épuisant, vidant. C’est quelques fois comme si on s’écorchait...
  • A pleines dents
    Tristan a mordu un camarade l’école. Alors, que les choses soient claires, je ne lui en veux pas fondamentalement pour ça. D’accord, ce n’est pas sympa, cela ne se fait pas de mordre les autres, il faut le disputer pour le principe, le punir si nécessaire...
  • Les dinosaures ont disparus
    C’est le cycle de la vie, les dinosaures s’éteignent. Louise les délaisse petit à petit, au point qu’ils ont quasiment disparu de ses jeux et de ses lectures. Ils sont remplacés par les licornes et les chevaux. Après en avoir discuté avec d’autres parents,...
  • Les seconds seront...les seconds.
    Pas facile d'être le second. J’ai toujours eu l’impression de comprendre Louise, j’ai commis des erreurs, trop stimulé son petit cerveau je crois, mais on veut toujours faire bien pour le premier enfant. Et puis, le premier enfant et toujours le centre...
  • Qu'il était beau mon moyen-âge
    C’est bien d’être entre mecs. Enfin bon, on ne passe pas notre temps à parler foot et politique comme le font la plupart des mecs. Tristan n’en est heureusement pas encore à ce moment de sa vie. Non, il parle plutôt de jeux, de dessins animés, de chocolat...
  • Seul avec Papa
    Les filles sont parties. Hé oui, cette semaine, Carole et Louise sont en classe découverte. Cinq jours loin de la maison. Me voilà donc tout seul avec mon fils. Je ne suis pas sûr que Carole se rende compte à quel point c'est dangereux d'avoir fait ça....
  • Tristan, il faut qu'on cause.
    Bon, nous y voilà. Je vous avais expliqué les déboires de Tristan avec l’autorité scolaire qu’est sa maitresse en titre. Bon, je ne peux pas juger, n’étant pas présent, si c’est la maitresse qui déteste mon fils ou si c’est mon fils qui a, par moments...