Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 16:47

P1110190Ca ne va pas mieux.

 

Je vous résume la situation : lundi, j'ai emmené Tristan chez le médecin. Conclusion de la visite : rhino plus otite, ça fait déjà pas mal je trouve moi. Là dessus pépère nous fait des montées de fièvre malgré les antibios. Carole rapporte le bébé au sav des maladies qui marchent mal. Deuxième diagnostique : rhino plus otite plus dents qui sortent égal bébé dans un sale état. Jeudi passe, toujours de la fièvre, et pas qu'un peu, donc re-"allo docteur, bébé malade, fièvre avec mal à la gorge et des frissons". Troisième conclusion médicale : "ben là, j'ai l'impression qu'il a la gorge enflammée mais je préfère avoir l'avis d'un pédiatre".

 

Et voici donc Carole, Tristan sous un bras, en train de conduire (oui je sais, elle est super forte Carole) direction l'hôpital pour avoir une idée claire de la situation. Je vous la fais rapide : chambre, examen par un étudiant qui passait par là et qui de toute façon voulait être pédiatre pour ressembler à George Clooney dans "Urgences", visite d'un vrai médecin (enfin), première conclusion : grosse angine (en plus de tout le reste hein ! ), froncement de sourcils, un truc le chiffonne visiblement : "je vais lui faire une prise de sang, y'a un truc qui me chiffonne" (je suis très fort en analyse de froncement de sourcils, moi), donc prise de sang, résultat : infection virale d'origine indéterminée, traitement antibiotique en intraveineuse, trois jours d'hôpital.....Et là, je tombe sur le cul..." Heu, il avait juste le nez qui coulait au début...On peu pas juste gardé le nez qui coule et on vous rend le reste ? ".

 

Il y a deux choses qui, pour moi, sont les pires : l'incertitude et surtout l'impuissance face à la douleur de ceux qu'on aime. Une des choses les plus difficiles que j'ai vécu, c'est l'accouchement de Louise. Carole souffrait, la péridurale avait été ratée, Louise tardait à venir. Et moi j'étais là, tenant la main de Carole, incapable de faire quoi que ce soit pour soulager sa douleur. Impuissant. Le lendemain de la naissance de Louise, Carole avait tout oubliée, moi pas. J'ai mis un peu de temps avant de me faire à l'idée d'avoir un autre enfant et de revivre ça. C'est très dur d'être confronté à son incapacité à soulager ceux qu'on aime.

 

Là, en plus, il y a le "on est pas sûr" qui tue. Si des pédiatres ne sont pas sûr de ce qu'a mon fils, on n’est pas sortie des ronces (comme dirait ma collègue Andréa qui n'a jamais mise un orteil dans des ronces mais qui aime bien citer les phrases de série télé que personne regarde). Et là, moi je m'imagine qu'ils vont s'occuper de Tristan un peu comme le Dr House "on va tester ça, sinon, c'est peut-être un lupus", "mettez-le sous intraveineuse cette nuit, si ça le tue pas c'est qu'on approche du but !!". Oh, ça va, c'est moi le père inquiet, après tout, j'ai le droit d'être un poil parano.

 

Après, moi j'ai vécu des moments pires que ça, quand j'avais l'âge de Tristan. Le truc, c'est que je ne m'en souviens pas. Ma mère, si, mais ça ne me rassure pas pour autant. En fait dans ces cas là on ne peut que ce dire qu'il est entre les mains de médecins compétent (enfin, ceux qui ne font pas le pont, qu'on pas un golf prévu, qui sont pas en dépression ou en prison). N'empêche, savoir mon bébé dans une chambre d'hôpital avec une aiguille grosse comme un stylo bille dans son petit bras potelé ça ne me plait pas.

 

Carole va rester près de lui cette nuit, moi je reste avec Louise et je m'inquiète. Et quand je m'inquiète, je deviens cynique, ce qui me fait un point commun avec le Dr House qui fait des expériences sur mon fils pendant que j'ai le dos tourné.

 

Le plus cynique dans tout ça, c'est dans quelques années si Tristan lit ce blog (si il est encore en ligne, si internet existe encore, si on n’est pas tous mort de la grippe A et si Tristan sait lire), il ne saura même pas de quoi je parle, il n'aura aucun souvenir de ce qui m'inquiète aujourd'hui. Moi, cela m'aura couté des cheveux blancs et probablement quelques années d'espérance de vie, mais lui, il ne s'en souviendra même pas....Petit ingrat va !!

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sylvie 15/05/2010 16:05



C'est vrai que pour les médecins c'est souvent "pas grand chose", 3 jours d'antibios et hop... mais pour toi, pour moi, pour les parents c'est autre chose, voir ton bébé sous perf c'est
angoissant... 12 jours de Marfan je te jure que ça été long... à peine née et hop....emportée...


Courage... et bisous au bébé.



Jo 16/05/2010 20:08



Merci, bisous.



mamie kit 15/05/2010 15:26



 


moi aussi, je fais des cheveux blancs... Mes premiers bien sûr !  mon petit amour, avec une perf...Sors le vite des bras du docteur H.



Jo 16/05/2010 20:07



En fait, après avoir vu les internes, je me demande si je ne vais pas le laisser un peu et rester avec lui :)



andrea 15/05/2010 00:23



le pauvre petit chou....  =o(


j'espere qu'il sera vite guéri... je n'aimerais pas etre a ta place (et LJ a la place de ton fiston).


gros bisous


 


ps: je pourrais dire aussi "le gras c'est la vie" mais ça a aucun rapport avec la sauce...! ^^



Jo 16/05/2010 20:06



"le gras c'est la vie" ? Tu parles pas de moi là j'espère !! ; )



Présentation

  • : Le blog de Tristan
  • Le blog de Tristan
  • : Né le 26/08/2009 à 11h25
  • Contact

Bonjour et bienvenu

Tristan, c'est mon fils, il est né le 26 aout 2009. Il a une soeur, Louise, née en avril 2006

Petites chroniques  de la vie de papa.

je vous souhaite bonne lecture.

Si ce blog vous plait, vous pouvez vous tenir au courant des nouveaux articles en inscrivant votre mail dans la case "Newsletter"

Recherche

Mails

Pour joindre Georges : g.boffi@free.fr

Articles Récents

  • Monologue du Génie
    La vie de génie dans une bouteille est plutôt tranquille. Évidemment, il ne faut pas avoir besoin d’une vie sociale exaltante. Pas question de soirées entre amis ni de folles virées à travers la ville, passant de bars en boites de nuits. Contrairement...
  • Dans mes bras
    Tu ne te souviens pas du nombre de fois où je t’ai pris dans mes bras. Du jour de ta naissance à peine libéré de ton cordon à tes cauchemars qui me font me lever au milieu de la nuit. Des soirées à chercher ton sommeil de bébé aux câlins qui nous font...
  • Et gronde l'océan du monde
    Quand je te regarde mon amour, petite fille blonde aux yeux clairs, quand je te regarde, je vois un bébé face à l’océan. Les vagues gigantesques du monde qui vient, pleines du bruit et de la fureur d’une humanité malade. Ces rouleaux qui broient même...
  • Juste écrire
    C’est drô le comme il suffit d’un rien parfois. Juste une phrase lu sur le net ou dans un livre, un déclic et tu te dis que tu as envie d’écrire. Écrire c’est difficile mine de rien, c’est épuisant, vidant. C’est quelques fois comme si on s’écorchait...
  • A pleines dents
    Tristan a mordu un camarade l’école. Alors, que les choses soient claires, je ne lui en veux pas fondamentalement pour ça. D’accord, ce n’est pas sympa, cela ne se fait pas de mordre les autres, il faut le disputer pour le principe, le punir si nécessaire...
  • Les dinosaures ont disparus
    C’est le cycle de la vie, les dinosaures s’éteignent. Louise les délaisse petit à petit, au point qu’ils ont quasiment disparu de ses jeux et de ses lectures. Ils sont remplacés par les licornes et les chevaux. Après en avoir discuté avec d’autres parents,...
  • Les seconds seront...les seconds.
    Pas facile d'être le second. J’ai toujours eu l’impression de comprendre Louise, j’ai commis des erreurs, trop stimulé son petit cerveau je crois, mais on veut toujours faire bien pour le premier enfant. Et puis, le premier enfant et toujours le centre...
  • Qu'il était beau mon moyen-âge
    C’est bien d’être entre mecs. Enfin bon, on ne passe pas notre temps à parler foot et politique comme le font la plupart des mecs. Tristan n’en est heureusement pas encore à ce moment de sa vie. Non, il parle plutôt de jeux, de dessins animés, de chocolat...
  • Seul avec Papa
    Les filles sont parties. Hé oui, cette semaine, Carole et Louise sont en classe découverte. Cinq jours loin de la maison. Me voilà donc tout seul avec mon fils. Je ne suis pas sûr que Carole se rende compte à quel point c'est dangereux d'avoir fait ça....
  • Tristan, il faut qu'on cause.
    Bon, nous y voilà. Je vous avais expliqué les déboires de Tristan avec l’autorité scolaire qu’est sa maitresse en titre. Bon, je ne peux pas juger, n’étant pas présent, si c’est la maitresse qui déteste mon fils ou si c’est mon fils qui a, par moments...